A Marseille, grève des agents du nettoyage à la gare et dans le métro, ils portent plainte contre leur employeur

Les déchets s'accumulent dans la gare et les stations de métro de Marseille, la mobilisation se poursuit. Les agents de maîtrise sont en grève contre l'entreprise et dénoncent, entre autres, le non-paiement des salaires et la fraude auprès de la CPAM. Le syndicat a décidé de porter plainte.

Si vous arrivez par le train en gare de Marseille, vous avez dû le remarquer... Les poubelles débordent depuis une semaine. C'est le cas dans le métro RTM également depuis hier.

Les agents de nettoyage sont en grève contre leur entreprise, Laser propreté. Les salariés mobilisés dénoncent le non-paiement des salaires, mais aussi "la falsification des bulletins de salaire, la pression sur les salariés concernant les arrêts maladies, la fraude à la CPAM, de fausses déclarations auprès de l'URSAF, des impôts et de Pôle emploi, le travail dissimulé", selon les mots de Kamel Djeffel, secrétaire national du syndicat CAT Nettoyage.

Une plainte contre Laser propreté

Tout juste sorti du bureau de l'avocat ce mardi après-midi, le syndicaliste annonce à France 3 Provence Alpes qu'une plainte va être déposée auprès du procureur de la République contre Laser propreté. 

"Les faits sont tellement graves et nombreux que l'avocat s'accorde 48 h pour saisir le procureur général de la République", ajoute-t-il.

Selon le syndicaliste, la trentaine de salariés en poste à la gare Saint-Charles, et les 80 autres travaillant dans le métro de la ville, sont amputés chaque mois de certaines primes ou congés de leur salaire.

"Nous sommes nombreux à ne pas avoir perçu de salaire", ou partiellement, pour le mois de juillet, explique à l'AFP Houria Tahri, employée de Laser propreté et élue au CSE du syndicat Solidaires. Elle précise par ailleurs que les salariés ne reçoivent plus leurs bulletins de salaire depuis plusieurs mois.

Fraude à la CPAM

Parmi les accusations portées contre l'entreprise, Kamel Djefell l'accuse de "fraude à la CPAM". Dans un enregistrement, envoyé à la rédaction de France 3, le président de celle-ci "explique comment frauder à la CPAM pour les plus gros salaires et payer moins de charges".

Selon le syndicaliste, les comptes de l'entreprise vont très mal et ce montage financier aurait pu ainsi permettre de "rééquilibrer les comptes" de Laser propreté.

Une "situation inacceptable" pour la SNCF

La SNCF a fait "constater la situation par un huissier de justice", a réagi auprès de l'AFP une porte-parole de l'entreprise ferroviaire, dénonçant une "situation totalement inacceptable".

"Nous avons mis en demeure notre prestataire de respecter les termes du contrat qui nous lie", a-t-elle ajouté.

Contactée par la rédaction, l'entreprise privée Laser propreté n'a pas souhaité répondre à nos sollicitations.

Un mouvement de contestation qui pourrait s'étendre

Pour autant, la mobilisation se poursuit."On attend de voir comment ça va se passer", précise Kamel Djefell. Il soutient que le mouvement devrait s'étendre à "d'autres marchés", comme le Grand port maritime de Marseille-Fos.

Le représentant syndical assure que depuis le début de la contestation, certains grévistes feraient l'objet de menaces pour arrêter la grève et recevraient des appels téléphoniques en plein milieu de la nuit.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité