Accueil de l'Aquarius en France : les réactions politiques se multiplient à Marseille

© SPEICH Frederic/ PHOTOPQR/LA PROVENCE/MAXPPP
© SPEICH Frederic/ PHOTOPQR/LA PROVENCE/MAXPPP

Le directeur des opérations de SOS Méditerranée a indiqué ce lundi l'Aquarius faisiait route vers Marseille des 58 migrants à son bord, dont 17 femmes et 18 mineurs. Dans la cité phocéenne, les réactions politiques se multiplient.

 

Par Annie Vergnenegre

Les ONG qui gèrent l'Aquarius ont demandé l'autorisation de débarquer en France 58 migrants, dont 17 femmes et 18 minueurs. Dès l'annonce que le navire de SOS Méditerranée faisait route vers Marseille, les réactions politiques se sont multipliées dans la cité phocéenne. 

Le leader de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon, a immédiatement affirmé son soutien aux migrants de l'Aquarius en postant sur son compte Twitter : "L’Aquarius doit pouvoir accoster à Marseille. C’est notre devoir et notre honneur."
Samia Ghali, sénatrice des Bouches-du-Rhone a affirmé sa solidarité avec les migrants de SOS Méditerranée dans un communiqué pour : "En tant que Marseillaise, Française, Méditerranéenne et Européenne, je demande au Maire de Marseille et au Gouvernement d’ouvrir les portes de l’Europe à ces femmes et ces hommes et montrer qu’ici en France, terre des droits de l’homme nous restons forts et déterminés face au populisme dont les idées ont comme unique issue la destruction et la haine."

Le député communiste de la 13e circonscription des Bouches-du-Rhône, Pierre Dharréville, estime lui aussi que la France doit accueillir les passagers du bateau : "J'ai sollicité, cet après-midi, le Premier ministre pour que soient prises des dispositions pour accueillir les passagers de l'Aquarius conformément au droit international maritime".
A droite, la députée LR des Bouches-du-Rhône Valérie Boyer  y est totalement opposée : "Non à l'Aquarius à Marseille ! Notre pays doit être ferme. Est-ce faire preuve d’humanité que de donner de faux espoirs à ces personnes qui fuient leurs pays ? Est-ce faire preuve de raison que de favoriser le trafic d’êtres humains ?"
Eric Ciotti, député LR et conseiller départemental des Alpes-Maritimes, quant à lui, "demande au gouvernement français de refuser l'entrée de l'Aquarius à #Marseille. Aucun port français ne doit devenir Lampedusa".
Le sénateur et président du groupe RN-MBM au conseil municipal de Marseille, Stéphane Ravier attaque pour sa part l'honnêteté de l'ONG SOS Méditerranée :"Ça continue ! Non seulement l’Aquarius et les migrants qu’il transporte ne doivent pas être autorisés à débarquer à Marseille, mais je réitère ma demande d’enquête officielle sur les complicité de trafic d’êtres humains contre l’ONG SOS Mediterranée France !"

 

Sur le même sujet

Les + Lus