• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Bilan d'une journée de grève et manifs dans l'éducation nationale à Marseille

© STRINGER / AFP
© STRINGER / AFP

Ils manifestaient contre les suppressions de postes. Les enseignants du premier et second degrés (du primaire au lycée) se mobilisaient aujourd'hui.

Par VS avec AFP

En France, des milliers de professeurs ont fait grève lundi et défilé dans plusieurs villes de France, dont Marseille, pour protester contre les suppressions de postes dans l'Education nationale. 
Selon les syndicats, ce mouvement a été très suivi. Son de cloche différent d'après le gouvernement qui estime que le mouvement était limité.

"25% des enseignants du premier degré sont en grève pour exiger un autre budget et une autre politique éducative", selon le Snuipp-FSU, premier syndicat dans le primaire.
Du côté des enseignants du second degré (collège et lycée), "près d'un sur deuxest en grève", a recensé le Snes-FSU.

Les taux de grévistes communiqués par le ministère de l'Education sont bien moindres: 8,7% dans le premier degré, 13,8% dans le second degré.

Si à Paris, quelque 3.900 personnes se sont mobilisés selon la préfecture de police,  à Marseille, la manifestation a réuni dans la matinée un millier de personnes.

Ca fait un an que le gouvernement fait du marketing avec un discours très séduisant pour les familles, mais sa réforme
se traduit en fait par des suppressions de postes


a déclaré Laurent Tramoni responsable régional du Snes-FSU.

A lire aussi : Grève des personnels de l'Education

 

Sur le même sujet

Les évacués de la rue d'Aubagne

Les + Lus