Canicule en Paca : alerte de niveau 1 pour pollution de l'air à l'ozone dans quatre départements

Le préfet de la région Paca déclenche la procédure d'alerte de niveau 1 de pollution de l'air à l'ozone dans quatre départements pour lundi 21 août 2023 : les Bouches-du-Rhône, le Vaucluse, le Var et les Alpes-Maritimes. Un dépassement de seuil est prévu pour deux jours consécutifs, lié aux températures élevées et à la canicule.

Alors que 50 départements ont été placés en vigilance orange canicule pour lundi 21 août, dans la région Paca, quatre passent, en plus, en alerte de niveau 1 pour pollution de l'air à l'ozone. La procédure est déclenchée par le préfet de la région, en prévision d'un dépassement de seuil pour le deuxième jour consécutif. L'alerte concerne le Vaucluse, les Bouches-du-Rhône, le Var et les Alpes-Maritimes.

Cela signifie que les concentrations en ozone sont élevées, avec des températures supérieures à 35°C. À 15h15, dimanche 20 août 2023, il faisait plus de 40°C dans la commune de Cadenet, dans le Vaucluse. "Les conditions météorologiques sont propices à la formation d'ozone photochimique à partir des polluants issus du trafic automobile et de l'industrie", précise le préfet des Bouches-du-Rhône et de la région Paca dans un communiqué.

Recommandations sanitaires par secteur

Ce dispositif d'alerte s'accompagne d'une liste de recommandations sanitaires et comportementales classées par secteur.

Secteur industriel :

  • Les principaux émetteurs industriels de composés organiques volatils et d’oxydes d’azote mettent en œuvre les mesures d’urgence de maîtrise de leurs émissions telles que prescrites dans leurs arrêtés préfectoraux, pris au titre du code de l’environnement relatif à la réglementation des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE)

Secteur des transports :

  • Abaissement de 20 km/h des vitesses maximales autorisées sur les voiries, sans toutefois descendre en dessous de 70 km/h
  • Renforcement des contrôles de vitesses
  • Renforcement des contrôles antipollution des véhicules
  • Raccordement électrique à quai des navires de mer et des bateaux fluviaux en substitution à la production électrique de bord par les groupes embarqués dans la limite des installations disponibles
  • Diminution des vitesses des navires de 10 nœuds à proximité des bassins et de 8 nœuds à l’intérieur des bassins est (Marseille) et des bassins ouest (Fos)

Secteur résidentiel et tertiaire :

  • Report des travaux d’entretien ou de nettoyage effectués par la population ou les collectivités territoriales avec des outils non électriques (tondeuse, taille-haie…) ou des produits à base de solvants organiques (white-spirit, peinture, vernis décoratifs, produits de retouche automobiles…)
  • Interdiction stricte des brûlages à l’air libre des déchets verts (suspension des dérogations)
  • Suspension de l’utilisation d’appareils de combustion de biomasse non performants ou groupes électrogènes

Secteur agricole :

  • Report des épandages de fertilisants minéraux et organiques en tenant compte des contraintes déjà prévues par les programmes d’actions pris au titre de la directive 91/676/CEE du Conseil du 12 décembre 1991 concernant la protection des eaux contre la pollution par les nitrates à partir de sources agricoles

Aussi, pour tous les citoyens, des conseils sont à prendre en considération face à cette vague de pollution.

Conseils pour se protéger

Pour se protéger et protéger sa santé surtout, le préfet recommande de :

  • Réduire ses activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions)
  • En cas de gêne respiratoire ou cardiaque, prendre conseil auprès de votre pharmacien ou de votre médecin
  • Si vous êtes sensible ou vulnérable, privilégiez les sorties les plus brèves, celles qui sollicitent le moins d’effort et évitez de sortir durant l’après-midi

Pour aider à améliorer la qualité de l'air, il est demandé de :

  • Limiter ses déplacements privés et professionnels, ainsi que l’usage de véhicules automobiles en privilégiant le covoiturage et les transports en commun
  • Privilégier les trajets courts et les modes de déplacements non-polluants (marche, vélo…)
  • Respecter l’interdiction des brûlages à l’air libre et l’encadrement de dérogations
  • Maîtriser la température dans les bâtiments (chauffage ou climatisation)
  • Reporter les travaux d’entretien ou nettoyage nécessitant l’utilisation de solvants, peintures ou vernis

Une exposition de quelques heures à quelques jours à un pic de pollution peut entraîner des irritations oculaires ou des voies respiratoires, des crises d’asthme et une aggravation des troubles cardiovasculaires ou respiratoires. Cette exposition peut avoir des effets très négatifs pour des personnes particulièrement vulnérables, notamment les femmes enceintes, les nouveau-nés et les personnes atteintes de maladies respiratoires.

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité