Conseil municipal : hommage de la majorité et de l'opposition à Jean-Claude Gaudin

Jean-Claude Gaudin a siégé lundi pour son 198e et dernier conseil municipal. Après 25 ans de mandat, le maire de Marseille, 80 ans, a défendu son bilan et souhaité "bonne chance" à Marseille". Majorité et opposition lui ont adressé un hommage politique.
Hommage à Jean-Claude Gaudin, à la fin de son dernier Conseil municipal.
Hommage à Jean-Claude Gaudin, à la fin de son dernier Conseil municipal. © Mairie de Marseille
Il était un peu plus de midi, lorsque la dernière délibération du conseil municipal présidé par Jean-Claude Gaudin a été votée, ce lundi 27 janvier.

Le maire de Marseille, qui ne se représente pas aux municipales de mars, ne pouvait cependant pas lever la séance sans se tourner une dernière fois vers les élus.

"Je vous adresse mes remerciements les plus sincères", a-t-il déclaré, "nous avons eu de nombreux débats riches, de qualité, souvent vifs... J'ai apprécié le soutien de mes amis de la majorité... Je suis fier de tout ce que nous avons réalisé", a-t-il ajouté, précisant que le temps en sera le garant.

"Comme vous, j'ai la passion de Marseille... Cette passion, entretenez-là", poursuit-il. "Nul ne peut arrêter l'horloge du temps. Elle sonne aujourd'hui pour moi l'heure du retrait, mais elle ne marquera jamais la fin de cette passion pour laquelle j'aurai donné le meilleur de moi-même".

En s'adressant à l'ensemble de l'hémicycle, Jean-Claude Gaudin conclut : "Je souhaite à chacune et à chacun de vous réussite et bonheur pour les espérances que vous portez. Surtout, je souhaite bonne chance à Marseille".

Les hommages de l'opposition

À la suite des remerciements de Jean-Claude Gaudin, les différents groupes politiques ont adressé à leur tour, un hommage au maire de Marseille.

À commencer par Benoit Payan pour le groupe socialiste. "Je ne ferai ni votre bilan, ni votre oraison, mais je voudrais vous dire que j'ai eu la chance d'être votre opposant dans cet hémicycle", a-t-il déclaré respectueusement." Séance après séance, j'ai eu la chance de faire mes armes".

Après un hommage au parcours politique de Jean-Claude Gaudin, Benoit Payan a souhaité faire la différence entre le bilan politique et l'homme qu'il a été.

"Aucun élu aura autant que vous marqué la vie politique de Marseille... Vous avez dédié votre vie à la politique comme d'autres dans la foi... Nous n'avons pas les mêmes convictions, mais je respecte votre engagement", a-t-il conclu.

De son côté, Jean-Marc Coppola, pour le Parti communiste a été moins élogieux. "Je suis fier de m'être opposé à votre politique", a-t-il déclaré, ajoutant : "C'est une lourde responsabilité quand on a l'occasion de faire le bien pour tous et qu'on ne le fait pas".

L'élu communiste conclut : "J'espère que la nouvelle majorité écrira l'histoire avec une encre d'une autre couleur".

La conseillère municipale écologiste Lydia Frentzel a dénoncé les difficultés qu'elle a rencontré en tant que femme et en tant qu'écologiste, pendant ce mandat. Elle a condamné également les projets polluants qui ont été votés et l'absence d'initiative en faveur de l'environnement, durant toutes ces années.

Stéphane Ravier, pour le Rassemblement national, a indiqué vouloir "dire la vérité". La vérité d'un "monstre qui a fait des choses biens, des choses moins biens et des choses très critiquables".

Mais Stéphane Ravier reconnaît aussi un homme "affable, sympatique et respectueux... Vous n'avez jamais manqué de me saluer en public", a-t-il indiqué, précisant que les deux hommes se connaissent bien.

"Il n'y a pas que Marseille dans votre vie, il y a aussi le Sénat... Gaudin restait à Marseille et Jean-Claude montait au Sénat. C'est au Sénat que j'ai eu votre écoute".

Enfin l'élu RN conclut : "Lorsque vous serait à la retraite, je vous propose qu'on passe une demi-journée ensemble, vous me montrerez votre ville et je vous montrerai la mienne".

Après une dernière intervention d'Yves Moraine, pour Les Républicains, qui a salué un homme qui s'est construit seul, sans héritage, l'ensemble de l'hémicycle s'est levé et a applaudi le départ de Jean-Claude Gaudin, à la mairie de Marseille.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique jean-claude gaudin élections municipales 2020 élections