Coronavirus : une application smartphone pour suivre les patients à risque à domicile

L'application "COVID APHM" permet à l'hôpital de suivre les malades atteints de Covid-19, maintenus à domicile. / © Ludovic Moreau
L'application "COVID APHM" permet à l'hôpital de suivre les malades atteints de Covid-19, maintenus à domicile. / © Ludovic Moreau

Face à l'ampleur de l'épidémie de Covid-19 et la saturation des hôpitaux, l'AP-HM a mis en place une application smartphone pour suivre les malades à risque, maintenus à domicile. Depuis jeudi 19 mars, 700 patients sont suivis de près et le nombre augmente tous les jours.

Par Ludovic Moreau

A Marseille, les centres hospitaliers de l'Assistance publique (AP-HM) sont à la limite de la saturation. Seuls, les malades atteints de Covid-19 les plus graves sont hospitalisés. Les autres sont maintenus à domicile.

Pour assurer une surveillance à distance, l'AP-HM à développer en urgence une application smartphone, "COVID APHM", téléchargeable sur l'Apple Store et Android. Cette application permet de conserver un lien permanent entre le patient et l'hôpital.

Depuis le lancement de l'application, jeudi 19 mars, "nous avons actuellement plus de 700 malades qui sont suivis de près et le nombre augmente tous jours", rapporte le professeur Pierre Champsaur, président de la commission Système d'Information de la Commission Médicale d'Etablissement (CME).

En pratique, cette application est destinée aux malades de Covid-19, diagnostiqués "à risque" par un médecin de l'AP-HM, mais qui peuvent être maintenus à domicile.

Dans ce cas, le patient reçoit un appel téléphonique d'une infirmière qui lui attribut un code d'activation. Sans ce code, l'application ne fonctionne pas, inutile de la télécharger pour rien.

L'application "COVID APHM" est reliée à une plateforme installée dans les locaux du SAMU. "Plusieurs infirmières sont mobilisées sur cette plateforme et si besoin, un médecin urgentiste est à proximité", précise le professeur Champsaur.

Cette cellule de télésurveillance est active 24 h/24 et 7j/7.
Avec l'application "COVID APHM", le malade peut alerter l'hôpital si son état de santé se dégrade. / © Ludovic Moreau
Avec l'application "COVID APHM", le malade peut alerter l'hôpital si son état de santé se dégrade. / © Ludovic Moreau

Comment fonctionne l'application ?

Chaque jour, le patient confiné à son domicile doit renseigner plusieurs critères sur son état de santé :
  • la température
  • la toux
  • la gêne respiratoire
  • les malaises
À partir de ces informations, un algorithme détermine l'état de santé du patient et un niveau d'alerte (vert, orange, rouge). Au niveau de la cellule de télésurveillance, un tableau de bord montre en permanence les patients les plus "inquiétants". Ils sont appelés régulièrement.

"Le patient peut aussi nous informer à tout moment si son état de santé se dégrade", indique le docteur Maeva Delaveau, cheffe de projet médical des logiciels patients. Elle ajoute que la communication, le lien avec l'hôpital rassurent les patients.

Lorsqu'il y a dégradation de l'état de santé, la cellule peut déclencher l'intervention d'une ambulance ou du SMUR.

"Depuis la mise en place de la télésurveillance, entre cinq et dix malades sont rapatriés à l'hôpital chaque jour", précise le docteur Delaveau.
Le malade doit renseigner tous les jours ses symptômes, notamment sa température. / © Ludovic Moreau
Le malade doit renseigner tous les jours ses symptômes, notamment sa température. / © Ludovic Moreau

Une application de télé-consultation

Lorsque l'état de santé du malade se dégrade, mais ne nécessite pas l'intervention d'une ambulance, l'AP-HM a lancé depuis le mardi 24 mars, une deuxième application, pour les télé-consultations.

"Cette application permet au malade d'être en relation avec un médecin de l'AP-HM ou avec un médecin de ville, qui pourra juger de l'état de santé du patient et prendre des décisions", précise le docteur Delaveau.

Depuis le dispositif "Plan blanc", de nombreux services de l'hôpital ont été fermés pour permettre de traiter l'épidémie. Certains malades, autre que Covid-19 et dont l'état de santé est préoccupant, sont malgré tout rentrés chez eux.

L'application de télé-consultation permet de suivre ces malades et de vérifier leur état de santé.

"Nous avons des patients atteints de cancer, de maladies chroniques ou autres qu'il faut surveiller. Des médecins sont en contact régulier avec eux par la télé-consultation", conclut le docteur Delaveau.

L'intelligence numérique au service de l'hôpital

Les projets de télé-consultation et de surveillance à distance des malades à domicile avec l'aide d'un smartphone étaient dans les tiroirs depuis longtemps.

L'AP-HM a développé ces applications en un temps record, pour suivre les malades atteints de Covid-19, mais le dispositif sera maintenu et adapté, après l'épidémie. Une façon, entre autres, de diminuer les coûts de l'hospitalisation.

"Dans le cadre de la chirurgie ambulatoire ou de maladies chroniques, qui demandent un suivi des patients, ces applications permettront de maintenir un lien entre l'hôpital et le patient, à son domicile", explique le professeur Pierre Champsaur.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus