Couacs dans le retrait des masques gratuits à Marseille, "40 minutes en transport en commun ou 1h 15 à pied"

A Marseille, la distribution de masques gratuits a débuté le 11 mai. Certains Marseillais s'étonnent d'avoir à traverser la ville pour se rendre à leur point de retrait, surtout que le port du masque est obligatoire dans le métro et les bus. La mairie assure qu'elle tente de résoudre le problème.
Depuis le 11 mai, la ville de Marseille propose de récupérer des masques dans une cinquantaine de points de distributions en ville.
Depuis le 11 mai, la ville de Marseille propose de récupérer des masques dans une cinquantaine de points de distributions en ville. © Mariella COSTA / FTV
La grande opération de distribution de masques par la mairie de Marseille a débuté le lundi 11 mai et aussitôt les premiers couacs sont apparus. 

"La mairie de Marseille demande à mon père de 82 ans d'aller chercher ses trois masques "offerts" dans le 11e alors qu'il habite le 1er,  40 minutes en transport en commun ou 1h 15 à pied", explique cet habitant.

Il ajoute que lui, "qui habite à côté de chez lui", a dû se rendre la mairie du 7e secteur, dans le 14e arrondissement.

"C'est marrant, parce qu'il me faut le même temps pour y aller, note-il. À croire que ça a été calculé."

Exaspération et colère 

Sur les réseaux sociaux, les messages du même ordre se sont multipliés ces dernières heures.

"Je dois faire plus de 6 km pour récupérer les masques. Je n'ai pas le permis, et évidement pas de masque (obligatoire) pour prendre le bus pour me rendre au point de retrait", soulève Laura-Marie Morel confrontée à cette situation ubuesque. "Y a-t-il un pilote dans l'avion ? Retrait des masques, on choisit piéton pour éviter de trop se déplacer et au final tu habites le 6e et tu dois aller dans le 2e récupérer ton masque... Aux heures de bureau... #foutagedegueule", s'emporte Alex.  Pas toujours facile en effet, d'autant qu'il faut aussi respecter le créneau horaire de deux heures alloué pour le retrait. 

Ces Marseillais se sont inscrits sur la plateforme masques-marseille, mise en place par la Ville pour obtenir un rendez-vous "au plus près de chez eux ", dans l'un des 48 sites de distribution. La mairie indique que mardi, 254.000 demandes avaient été enregistrées.

Des bugs à répétition

Le service de presse de la mairie reconnaît des dysfonctionnements au niveau de la plateforme mais aucun élu n'était disponible pour répondre à nos questions.  

"La Ville est en en train d'améliorer et adapter son dispositif au fur et à mesure en fonction des besoins des Marseillais et du rythme d'approvisionnement", explique-t-on sans pouvoir donner plus de détails sur l'origine des bugs constatés et quand ils seront réglés.  

Mardi, le maire Jean-Claude Gaudin s'était rendu dans l'un des points de retrait, à la mairie de Maison Blanche, soulignant que 900 agents municipaux étaient mobilisés sur cette opération.  Sur les lieux de retrait, qui peuvent se faire à pied ou en drive, d'autres problèmes ont été signalés comme le non respect des gestes barrières lors de la remise des kits sous pli.

La mairie assure que les gestes barrières sont respectés lors de la distribution. "Sur chaque site, il y a un balisage pour respecter la distanciation physique et que les gens ne se croisent pas, il y a un parcours d'entrée et de sortie", précise-t-on encore.

"Les agents sont tous équipés de masque, de gants, de solution hydro-alcoolique, et entre chaque distribution, un lavage des mains est strictement respecté par tous", assure le service communication. 

80.000 masques doivent être distribués chaque jour. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société déconfinement