Covid 19 : quatre questions sur les tests de dépistage installés dans les gares SNCF

La gare Marseille Saint-Charles accueille à partir de jeudi le dispositif "MobilTest", déjà déployé à Paris, pour lutter contre l'épidémie de coronavirus. Il peut accueillir une centaine de personnes par jour.
Laboxde Loxamed pourra accueillir 100personnes par jour
Laboxde Loxamed pourra accueillir 100personnes par jour
Les tests vont aller bon train. Un nouveau lieu de dépistage du Covid-19 a été installé, jeudi 12 novembre, sur le parvis de la gare Saint-Charles à Marseille. Ce dispositif, appelé "MobilTest" a déjà été déployé au début du mois dans d'autres gares de grandes villes. France 3 vous en dit plus sur ces tests.

• 1. Quels sont les tests pratiqués ?

Il s'agit des tests RT-PCR réalisés par prélèvement naso-pharyngé. L'Unité mobile de diagnostic et de dépistage met à disposition du public et gratuitement, un agent administritatif et une infirmière. Il faut seulement cinq minutes à celle-ci pour pratiquer le test virologique. La box, qui sera disponible pendant six mois, peut accueillir jusqu'à une centaine de personnes par jour, du lundi au samedi.

• 2. Comment y accéder ?

Les tests nécessitent une inscription préalable obligatoire sur le site: https://loxamed.fr/rendez-vous/. Il est demandé de se rendre au rendez-vous seulement cinq minutes avant, pour éviter les files d'attente.

La matinée, entre 9 heures et 13 heures, est réservée aux personnes dites "prioritaires". Il s'agit des cas contacts symptomatiques et des personnels de première ligne : pompiers, policiers, soignants... L'après-midi est dédié à ceux qui désirent se faire tester, personnels de la gare, usagers de la SNCF, habitants du quartier.

• 3. Quels sont les délais pour connaître les résultats ?

Les résultats sont communiqués entre 24 à 72 heures après le prélèvement. Si le résultat est négatif, le patient recevra un SMS l'invitant à prendre connaissance de son résultat de test, sur la plateforme de télémédecine TeleDok.

En cas de résultat positif, la personne sera rappelée par un médecin deTeleDok. "Nous avons mis au point ce partenariat avec cette plateforme de télé-médecine pour rassurer les patients, et leur permettre d'avoir rapidement les premiers conseils. En cas de symptômes, ils bénéficient d'une prise en charge rapide, et leurs médecins traitants sont avertis", explique Arnaud Molinié, PDG de Loxamed, qui fournit l'unité mobile.

• 4. Ce dispositif va-t-il être étendu à d'autres gares ?

Marseille Saint-Charles est la troisième gare du territoire à accueillir une unité mobile de diagnostic et de dépistage, après les gares de Lyon et de l'Est à Paris. D'ici à la fin de semaine, Bordeaux et Rennes en seront également pourvues. Cela résulte d'une volonté de la SNCF de participer à la mobilisation générale contre le virus. Un développement plus large de l'installation de ces unités est prévu dans le grand sud.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société sncf économie transports