Développement de l'agriculture urbaine dans la région : débats à Marseille

Dégustation de tomates anciennes sur le Vieux-Port à Marseille en juillet / © Terre de Mars
Dégustation de tomates anciennes sur le Vieux-Port à Marseille en juillet / © Terre de Mars

Fini l’association systématique de l'agriculture avec la campagne. Les journées des agricultures urbaines se déroulent à Marseille jusqu'à jeudi. Conférences ouvertes au public, pour comprendre les enjeux, l'innovation et les métiers du futur pour un avenir plus végétal et plus social. 

Par Valérie Smadja

Circuits courts, santé, jardins collectifs, serres sur les toits, filière de production végétale en ville, le marché des fleurs comestibles ....L'agriculture urbaine concerne tous ces domaines.
Les journées des agricultures urbaines en Méditerranée se déroulent du 7 au 9 novembre, à Marseille, Villa Méditerranée.
Toutes infos sont ici 


Agriculture urbaine, pourquoi ?


Le réchauffement climatique impose de nouveaux modes de consommation et de production. Les citadins sont assez mal pourvus en terme d’alimentation végétale de proximité. Aujourd'hui, les initiatives se développent dans notre région.  Un des objectifs de l'agriculture urbaine est de relocaliser la production agricole et pour lui redonner une échelle plus humaine.
Produire en respectant la biodiversité, la qualité des sols et en préservant les ressources, répondre à une demande de production de légumes saine et locale pour les habitants, restaurer un lien entre l’homme, l’agriculture et l’alimentation pour mieux manger, préserver des paysages, des terroirs et des terres fertiles à l’orée des villes

Agriculture urbaine, pour qui ?


Des associations comme terre de mars accompagnent les habitants, les entreprises ou les collectivités qui veulent utiliser leurs propres espaces. L'association d’architectes-paysagistes utilise son expérience du maraîchage pour aider les personnes interessées, convaincues qu’une meilleure façon de cultiver est possible.
Cette association a créé dans le quartier de Sainte-Marthe à Marseille, une micro ferme sur moins d’un hectare. Une quarantaine de légumes est cultivée au fil des saisons sans mécanisation lourde et sans chimie.
Cette production permet à Terre de Mars de nourrir actuellement une trentaine de familles chaque semaine par la vente directe de paniers de fruits et légumes aux habitants et la livraison aux entreprises du quartier.



Sur le même sujet

Le berger de Caussols devant la cour d'assises des Alpes-Maritimes (06)

Près de chez vous

Les + Lus