VIDEO. Basket Betclic Elite : Défaite à domicile de Fos face à Roanne, 83 à 87

Diffusé du au Publié le Mis à jour le
Écrit par Margaid Quioc .

Fos-sur-Mer recevait Roanne ce samedi au Palais des Sports de Marseille. Une rencontre serrée qui s'est achevée sur une défaite pour les Byers, après prolongation. Une grosse déception pour les Fosséens qui ont sans doute manqué d'expérience pour remporter la partie.

3550 spectateurs, une belle salle (malgré quelques couacs du chrono), et un adversaire prenable. Tout l'environnement était réuni pour permettre aux Byers de se relancer dans le championnat Betclic Elite et se rassurer après une série de quatre défaites.

Mais malgré une belle débauche d'énergie, les joueurs de Rémi Valin se sont inclinés 83 à 87 face au Chorale Roanne.

"C'est beaucoup de frustration et de déception, confie Dylan Affo Mama à l'issue de la rencontre. C’est un match qu’on pouvait prendre. Nos erreurs collectives et individuelles font qu’on leur a donné le match."

"On prend un coup sur la tête avec ce match, estime de son côté l'entraîneur Rémi Valin. On est jeune, on manque d’expérience et ça se sent sur certaines actions. Mais aujourd'hui, cette équipe avait une âme"

Fos en tête à l'issue du premier quart temps

Les Byers n'ont en effet jamais baissé les bras. Malgré du déchet en attaque, Fos gère le premier quart temps. Sans franchement se démarquer de leurs adversaires. Roanne plus efficace aux trois points donne du fil à retorde aux Byers.

Du côté des fosséens Green et Thompson assurent le show avec quelques dunks remarqués du côté du public du Palais des Sports. De belles actions de Thompson dans la raquette adverse permettent à Fos de garder l'avantage. 

Jusqu'à une belle gestion de la fin de quart temps. Barbitch marque les deux points qui permettent à Fos de terminer sereinement le premier quart temps sur le score de 20 à 18.

Le Chorale Roanne reprend l'avantage

La défense des Byers prend l'eau en début de deuxième quart temps. Moins d'une minute après la remise en jeu, Roos signe un trois points dans un fauteuil qui permet à Roanne de reprendre l'avantage. L'écart se creuse jusqu'à 21 à 28 pour les visiteurs.

Deux paniers à trois points de DeVoe permettent de relancer les Byers. Sans jamais leur permettre de rejoindre leurs adversaires.

En face, Roanne manque pourtant de réussite, à l'image du capitaine Ronald March, qui ne parvient pas à marquer un seul panier sur cinq tirs.

Mais Fos ne prend pas l'avantage malgré un manque de réussite de Roanne au panier. En fin de période, les Byers laissent ainsi échapper plusieurs rebonds défensifs. Fos termine cette première mi-temps avec quatre points de retard, 36 à 40.

"On a du mal, concède Johan Passave Ducteil, si on veut prendre ce match il va falloir être plus consistant."

Au troisième quart, les Byers limitent la casse

Le troisième quart temps démarre très mal pour les Byers. Deux paniers à trois points dès la première minute permet à Roanne de s'envoler à 12 points de son adversaire.

Les Byers encaissent un 6-14 en première partie de la période et peinent toujours autant en rebond défensif. Mais c'est sans compté sur un Barbitch en pleine forme. Auteur d'un trois points salvateur, il redonne de l'élan aux Byers tout en assurant la distribution.

Les fosséens terminent les trois dernières minutes de la période en infligeant à Roanne un 7-0 qui leur permet de recoller au score, 53 à 56.

Un quatrième quart temps qui débouche sur des prolongations

De retour sur le parquet du Palais des sports, les Byers ne profitent pas de la belle dynamique de la fin du troisième quart temps. Il faudra attendre plus d'une minute trente pour que les jaunes marquent leur premier panier, laissant Roanne garder l'avantage.

Cette quatrième période est celle où les deux équipes redoublent d'énergie autant défensivement qu'offensivement. 

A quatre minutes de la fin du match, une faute est sifflée sur Milan Barbitch. La main de la jeune recrue fosséenne ne tremble pas et ses deux lancers-francs marqués permettent à Fos d'égaliser, 70 à 70. Les deux équipes se suivent ensuite dans un mouchoir de poche, perdant et reprenant l'avantage.

Les deux équipes offrent au Palais des sports un beau suspense. Fos mène 76 à 75 quand le roannais Yanis Morin rate deux lancers francs, sous les sifflets des 3550 spectateurs. La maladresse qu'attendaient les Byers pour reprendre l'avantage 78 à 75 à mois d'une minute de la fin du Match.

Les Roannais répliquent aussitôt avec un trois points à huit secondes de la fin. Le quatrième quart temps se termine sur l'égalité parfaite, 78 à 78. Les deux équipes vont devoir disputer des prolongations.

La prolongation est à l'image du match, serrée. Les deux équipes accumulent les erreurs. Lancers-francs manqués, marchers pour Roanne. Air-ball et perte de ballon pour les Byers.

C'est finalement Roanne qui en tire avantage. Avec deux lancers-francs marqués par Kyle Foster, Roanne s'impose sur le fil 83 à 87.

Des regrets et de beaux espoirs

Les Byers préfèrent garder le positif de cette rencontre. "Roanne est une des meilleures attaques du championnat, ils marquent 100 points à chaque match. On a su défendre", se félicite Dylan Affo Mama.

Cette rencontre contre Roanne signait le retour de blessure du capitaine Johan Passave-Ducteil. L'effectif est ainsi au complet après une période compliquée marquée par de nombreuses blessures.

"Il va falloir continuer à travailler, surtout pas plonger dans une spirale négative, ajoute Dylan Affo Mama La saison est longue il va falloir nous relever tous ensemble"

"Quand on était à moins douze points, on a été héroïques et on est repassés devant, souligne Rémi Valin. A nous de garder cet état d'esprit."

Une nécessité quand on sait les deux prochaines rencontres qui attendent les Byers. Ils affrontent à quatre jours d'intervalle les deux premiers du classement, Boulogne Levallois et Cholet. C'est parfois quand on n'a rien à perdre qu'on offre le meilleur.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité