Des facteurs en grève à Marseille contre la délocalisation

Une vingtaine de facteurs sont en grève devant le centre de tri de Saint-Henri dans le 16ème arrondissement de Marseille. / © Martin Villaret /FTV
Une vingtaine de facteurs sont en grève devant le centre de tri de Saint-Henri dans le 16ème arrondissement de Marseille. / © Martin Villaret /FTV

Une vingtaine de facteurs du Rove et de Saint-Henri sont en grève à Marseille. Ils dénoncent des délocalisations préjudiciables à leurs conditions de travail. La restructuration de la poste pose des problèmes dans certains quartiers.

Par Sidonie Canetto

Modifications des tournées voire supressions, délocalisation des facteurs du Rove (15e) à Saint-Henri (16e) voilà les raisons de la colère des postiers marseillais.

Préserver les conditons de travail 

Une vingtaine de facteurs sont en grève. Ils ont manifesté devant le centre de tri de Saint-Henri ce lundi matin. C'est la restructuration générale qui est remise en cause. Ce projet pourrait porter selon les facteurs atteinte à leurs conditions de travail. 

"On demande à la direction, déjà, de ne pas perdre de salaire, explique Gilbert Sicari, délégué syndical CGT de la Poste Marseille 16e et du Rove, de ne pas perdre des tournées parce que c'est le cas actuellement.

Les réorganisations à la Poste sont basées sur les pertes d'emploi. Et ce n'est pas acceptable pour nous.

Une grève reconductible

Au Rove, 100 % des facteurs sont en grève. Ils dénoncent l'augmentation du temps de travail, la réduction des salaires, et la difficulté d'assumer leur mission. Les postiers ont un allié en la personne du maire du Rove qui ne veut pas perdre ses facteurs.

"J'ai demandé une entrevue au directeur, il vient me voir ici dans la semaine, il va m'entendre," affirme Georges Rosso maire PCF du Rove. Il faut que ça cesse et qu'on leur donne satisfatcion." Le mouvement a débuté le jeudi 10 octobre. Il est reconductible.




 

A lire aussi

Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus