Fourgon pénitentiaire attaqué dans l'Eure : le fugitif Mohammed Amra mis en examen à Marseille pour enlèvement et séquestration

Deux agents pénitentiaires ont été tués mardi lors de l'attaque de leur fourgon dans l'Eure. Le détenu en cavale, Mohamed Amra, est lié au grand banditisme.

Un fourgon pénitentiaire a été attaqué ce mardi 14 mai au péage d'Incarville, dans l'Eure. Deux agents pénitentiaires ont été abattus. Le prisonnier en fuite, Mohamed Amra, 30 ans, est très défavorablement connu des services de police et de justice. "Le 10 mai 2024, il avait été condamné par le tribunal d'Evreux pour un vol avec effraction", a indiqué la procureure de Paris Laure Beccuau dans un communiqué. Associé au grand banditisme, il a notamment été impliqué dans des affaires de drogues, mais aussi d'enlèvement, séquestration et tentative d'homicide.

Les faits remontent à 2022

L'homme a été mis en examen par la JIRS de Marseille le 26 septembre 2023, indique le parquet de Marseille, des chefs de : complicité d’arrestation, enlèvement, séquestration ou détention arbitraire d’otage pour obtenir l’exécution d’un ordre ou d’une condition, commis en bande organisée, en état de récidive légale ; complicité de meurtre avec préméditation en bande organisée en état de récidive légale ; complicité de destruction en bande organisée du bien d’autrui par un moyen dangereux pour les personnes, en état de récidive légale ; recel en bande organisée de bien provenant de vols, en état de récidive légale ; participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation de crimes, en état de récidive légale.

Selon une source policière de Marseille, les faits remontent à 2022 et concernent un différend entre trafiquants de drogue.