Fusillade cité Bassens à Marseille : cinq personnes écrouées

Cinq personnes ont été mises en examen puis écrouées après la fusillade à la cité Bassens survenue mardi 10 novembre à Marseille.
Cité Bassens, XIVe arrondissement de Marseille.
Cité Bassens, XIVe arrondissement de Marseille. © Valérie VREL / MaxPPP
La procureure de Marseille, Dominique Laurens, a apporté des précisions ce dimanche 15 novembre sur l'affaire de la fusillade à la cité Bassens. Les cinq personnes âgées de 20 à 43 ans déférées ont été mises en examen et écrouées.

Peine encourue : réclusion criminelle à perpétuité

Samedi 14 novembre, une information judiciaire a été ouverte pour, entre autres chefs, "tentative d’homicide volontaire avec préméditation en bande organisée sur personnes dépositaires de l’autorité publique à l’occasion de l’exercice de leurs fonctions".

Les victimes sont trois fonctionnaires de police. La peine encourue est la réclusion criminelle à perpétuité. 

Six autres chefs d'accusation ont été retenus : tentative d’homicide volontaire avec préméditation en bande organisée ; association de malfaiteurs en vue de la préparation de crimes en bande organisée ; acquisition, détention en réunion d’armes, munitions ou éléments essentiels de catégorie A ou B ; port et transport prohibés en réunion d’armes, munitions ou éléments essentiels de catégorie A ou B ; acquisition, détention, transport, offre ou cession de stupéfiants ; recel en bande organisée de biens provenant de vol.

Rappel des faits

Mardi 10 novembre, une fusillade a éclaté à la cité Bassens, dans le 14e arrondissement de Marseille, suivie d'une course-poursuite émaillée de coups de feu. La Brigade de recherche et d’intervention (BRI), avec l'aide du RAID, a finalement arrêté cinq personnes dans une planque à Gignac-la-Nerthe.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers police société sécurité police à marseille