Grand prix de F1 : le Marseillais Franky Zapata fait la course dans les airs à Spa - Francorchamps

Publié le Mis à jour le
Écrit par Adrien Gavazzi .

Chevauchant son flyboarder, un skateboard aérien, celui qu'on surnomme l'homme volant a fait le show en rivalisant de vitesse contre une ancienne voiture de formule 1.

Il y a des choses qu'on ne voit qu'une fois dans sa vie. Assister à la course entre une ancienne voiture de formule 1 et un skateboard volant qui carbure en ligne droite à 200 km/h fait partie de ces choses-là.

"Le public était à fond, les gamins étaient complètement impressionnés", rapporte Franky Zapata, principal protagoniste de ce balai aérien, sur le circuit de Spa - Francorchamps, en Belgique.

Celui qu'on surnomme l'homme volant a beau être Marseillais, on veut bien le croire. Il n'exagère pas.

Le public a bien sûr capturé l'instant, aussitôt partagé sur les réseaux : 

Franky Zapata est bien connu pour ses frasques les deux jambes en l'air.

Sur ce même skateboard volant utilisé sur le circuit de Spa - Francorchamps (le flyboard), le Marseillais a traversé la Manche, survolé le défilé du 14-Juillet à Paris (de tout là-haut, aperçoit-on la calvitie des officiels ?), entre autres exploits. 

Il peut même se targuer d'avoir inventé la voiture volante, pas plus tard que cet été. Franky Zapata aurait bien voulu l'essayer à Spa, un circuit qu'il avait déjà survolé en 2019, lors d'une performance similaire. 

Le hic ? "Il y avait trop de distance de sécurité à respecter avec le public", regretterait-il presque. 

Bilan des courses : Franky s'est contenté du flyboard, a mis la pige à la voiture de F1, en franchissant le premier la ligne d'arrivée, en 2 minutes 20. 

Et l'humilité avec ça : "Je ne suis arrivé que légèrement devant... Et je ne m'y attendais pas ! Lors de la répétition, elle était arrivée bien avant moi ! Et puis, c'était un pilote avec un engin de l'époque de Prost ; je n'aurais jamais gagné contre une voiture actuelle..."

Mais allez savoir de quoi Franky Zapata sera capable dans les prochaines années ?  

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité