Grève des éboueurs à Marseille : la préfecture de police réquisitionne les agents jusqu'à lundi

Publié le Mis à jour le

La préfecture de police des Bouches-du-Rhône a décidé de réquisitionner les éboueurs en grève à Marseille, pour la 3e fois depuis septembre.

La  grève de poubelles a commencé mardi à Marseille, lancée par le syndicat Force Ouvrière. Trois jours plus tard, la préfecture police des Bouches-du-Rhône a pris la décision de réquisitionner les agents par arrêté jusqu'à lundi.

"Cette situation représente une menace pour la salubrité et la sécurité publiques", précise la préfecture dans un communiqué. 

"A ce jour, 1.500 tonnes d'ordures ménagères sont présentes sur la voie publique. Chaque jour de grève, 800 à 1.000 tonnes de déchets supplémentaires sont abandonnées sur la voie publique"

Dans un communiqué publié mardi, la Métropole a demandé à FO de "revenir à la réalité" et de mettre un terme au conflit.

En décembre dernier, lors du second mouvement de grève, la préfecture avait déjà suivi les recommandations de la Métropole et ordonné la réquisition des agents.

"Ce n'est pas avec les réquisitions qu'on règle les problèmes", a déclaré Patrick Rué, secrétaire général de FO territoriaux, lors de la conférence de presse tenue mardi.