Grève des salariés du gaz et de l'électricité à Marseille

© Xavier Schuffenecker / France 3 Provence-Alpes
© Xavier Schuffenecker / France 3 Provence-Alpes

Les gaziers et électriciens de France souhaitaient il y a quelques mois rejoindre les cheminots. Deux mois après le début de la grève intermittente à la SNCF, certains salariés de l'énergie entrent dans le mouvement. A Marseille, les agents d'intervention bloquent deux sites.

Par Nathalie Deumier

Ils avaient évoqué une convergence des luttes en rejoignant le mouvent des salariés de la SNCF. La mobilisation porte sur l'emploi et les salaires. Effectivement, certains salariés de l'énergie entrent dans le mouvement de grève.


Blocage chez GRDF


La situation est bloquée entre les gaziers et la direction de GRDF. Aucun véhicule d'intervention ne peut plus rentrer ni sortir. Les quatre-vingts agents d'intervention du site de Cantini, à Marseille, sont en grève illimitée. Parmi les motifs de mécontentement : des effectifs insuffisants, une augmentation des périmètres d'intervention, et surtout, un salaire jugé trop bas. Les gaziers réclament une augmentation de 10%. D'autant que la facture pour les usagers n'a pas cessé d'augmenter ces dernières années.


Le prix du gaz depuis 2005 a augmenté de 75%. Nous, on a envie de dire aux usagers qu'on ne le retrouve pas dans nos salaires. On ne peut pas dire où il va directement,
 

explique Renaud Henry, délégué du personnel CGT.


Blocage chez Enedis


Autre situation de blocage, chez Enedis. 45 électriciens empêchent la circulation des véhicules d'intervention sur le site du Merlan. Ils partagent le même cahier de revendications que les gaziers. Et réclament le retour à un service continu en 3x8 pour mieux répondre à l'attente des clients


Les collègues nous rejoignent au fur et à mesure, pour maintenir les sites bloqués. A Aix, le mouvement est fait pour durer. On est déterminés, on ne lâchera rien. 


déclare Pascal Lafage, délégué syndical CGT.
 
Electriciens et gaziers assurent toutefois un service d'astreinte. Pour la sécurité des biens et des personnes en cas de fuite de gaz, d'incendie, ou de coupure de courant d'ensembles collectifs.

Reportage de Louis Aubert et Xavier Schuffenecker :

Intervenants reportage :
- Renaud Henry, délégué du personnel CGT
- Pascal Lafage, délégué syndical CGT
 

Sur le même sujet

Open Adidas 2019

Les + Lus