Crise énergétique : le maire de Marseille annonce des économies pour compenser le surcoût de 25 millions d'euros

Publié le
Écrit par Sidonie Canetto .

Interrogé ce vendredi matin, sur Franceinfo, le maire de Marseille Benoît Payan a annoncé un plan d'économies pour faire face à la hausse du prix de l'énergie qui fait exploser la facture énergétique de la deuxième ville de France.

“Les factures d’énergie à Marseille avant la hausse des prix, c’est 20 millions par an. Là, je vais vers 45 millions”. La différence pourrait “servir à construire trois écoles”, selon le maire de Marseille interrogé sur Franceinfo ce vendredi matin.

Avec une facture qui fait plus que doubler, Benoît Payan assure ne pas avoir vu l'aide de l'Etat annoncée par le gouvernement aux plus grosses communes. La municipalité doit faire face à une hausse de son budget de 25 millions d'euros cette année. 

Depuis le mois de mai, la municipalité a fait des efforts d'économie d'énergie : "en baissant de 1 degré la climatisation, j'ai économisé près d'un million d'euros. Sur la question du chauffage, je sais que je vais pouvoir économiser deux millions d'euros", indique l'édile marseillais. 

Sur l'éclairage, un effort aussi a été fait avec l'arrêt de l'éclairage des monuments la nuit.

Une réduction de la moitié des voitures de la ville

"Je vais diviser par deux le nombre de voitures de la ville de Marseille, qui est de plus de mille à ce jour", détaille aussi le maire.

Et dans les projections futures, le maire de Marseille promet que plus aucun bâtiment public ne sera construit sans être en énergie positive. "Il ne peut plus y avoir un bâtiment qui soit consommateur d’énergie”, estime le maire de Marseille.

Economiser en rognant sur les services publics ? Pas question, assure-t-il.  “Dans une ville, où les services publics ont été abandonnés pendant des années, je n’ai pas le droit de faire ça.

Face aux questions des journalistes de Franceinfo, Benoît Payan a affirmé qu'aucun musée, qu'aucune piscine, qu'aucune bibliothèque ne fermera et que "dans le budget prévisionnel, cette hausse des prix de l'énergie avait été anticipée".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité