La conférence musulmane d'Avignon reprogrammée à Cabanes à nouveau annulée

Publié le
Écrit par Annie Vergnenegre .

La conférence musulmane annulée en novembre à Avignon et reprogrammée à Cabanes dimanche 8 janvier ne s'est finalement pas tenue. L'association D'Clic indique avoir annulé l'événement "pour des raisons de sécurité."

Après une première annulation de sa conférence en novembre à Avignon sous la pression de la préfète de Vaucluse, l'organisateur drômois avait décidé de la reprogrammer le 8 janvier en gardant le lieu secret jusqu'au dernier moment. 

C'est à Cabannes, dans les Bouches-du-Rhône, à 10 minutes d'Avignon, que la réunion privée devait se tenir. Mais le loueur de salle a fait marche arrière, se disant harcelé depuis plusieurs jours, selon BFMTV.

L'association D'Clic affirme dans un communiqué publié sur sa page Facebook que "des opportunistes politiques et extrémistes ont en effet diffusé le numéro de téléphone personnel du propriétaire de la salle, enjoignant leurs sympathisants à le soumettre à des pressions, et implicitement à du harcèlement."

Droite et extrême-droite mobilisées

Depuis deux mois le parti Reconquête s'est emparé de la polémique, réclamant l'interdiction de l'événement. Après Damien Rieu et Eric Zemmour, l'ex-sénateur RN marseillais Stéphane Ravier est à son tour monté au créneau, multipliant les vidéo sur Twitter pour dénoncer la tenue d'une "conférence islamiste".

De son côté, la sénatrice LR Valérie Boyer a interpellé le ministre de l'Intérieur sur cette question. 

Finalement, l'organisateur invoque des raisons de logistique et de sécurité pour justifier l'annulation de la rencontre à Cabanes, "au vu des milliers de personnes attendues dans une salle d’une capacité de seulement 600 personnes, et d’un risque avéré de passage à l’acte de la part de militants d’extrême-droite".

Un report plus qu'une annulation, à en croire D'Clic qui promet une autre date, très prochainement dans un lieu plus grand.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité