La fermeture du parking Super Eco de l'aéroport Marseille-Provence fait grincer des dents les usagers

Alors que la fréquentation de l'aéroport Marseille-Provence reprend progressivement depuis le déconfinement, son parking le moins cher, le Super Eco, demeure fermé jusqu'en décembre. Si certains passagers regrettent cette décision, l'aéroport assure avoir adapté ses tarifs. 

L'aéroport propose des solutions de remplacement, plus chères.
L'aéroport propose des solutions de remplacement, plus chères. © Antoine TOMASELLI / MaxPPP

"Scandaleux, juge un usager. La CCI de Marseille a profité de la crise sanitaire pour fermer le parking économique de l'aéroport de Marignane, obligeant les usagers à payer plus cher le stationnement. Voilà comment ce "corps intermédiaire" apporte sa contribution ! En se gavant un peu plus".

Un second de renchérir : "Cela se traduit par une augmentation de 2,7 fois le tarif pour les voyageurs qui sont "rabattus" sur des parkings plus lucratifs ! Je pense qu’il faut accompagner la reprise économique et non avoir un comportement de 'boutiquier'". Une décision qui passe d'autant moins que "la reprise est annoncée", ajoute le Ciotaden. 

Le parking Super Eco de l'aéroport Marseille-Provence devait rouvrir le 31 mars, puis le 30 juin. Finalement, sa fermeture est confirmée jusqu'au 31 décembre 2021 "en raison de la baisse de fréquentation liée au Covid-19", indique l'aéroport Marseille-Provence, à Marignane. Une maintenance trop coûteuse pour trop peu de passagers. 

En revanche, ce n'est pas la Chambre de Commerce et d’Industrie Marseille Provence (CCI) qui a, seule, décidé de cette fermeture, comme le laisse penser le premier usager.

Géré de 1934 à 2014 par la CCI, l'aéroport de Marignane est depuis une société anonyme dont le capital est détenu à 60% par l'Etat, à 25% par la Chambre de Commerce et d'Industrie (CCI), et à 15% par les collectivités locales.

L'aéroport adapte les prix de ses autres parkings

Contactée, l'équipe en charge des parkings de l'aéroport explique avoir adapté son offre à cette fermeture en proposant le parking Eco P8, uniquement réservable en ligne, aux mêmes tarifs que le Super Eco. 

Pour 8 jours de réservation tout l'été, cela coûte 36,50 euros avec le P8 "alors que le prix moyen en Super Eco était de 38 euros sur la même période en 2019", rapporte l'aéroport. 

Le parking Super Eco, anciennement appelé "Chèque Parking", propose des tarifs partant de 5 euros par jour pour une durée de 4 à 24 jours. C'est aussi le plus grand, avec 4500 places contre 450 pour le P8.

Pour pallier un éventuel manque de places cet été, Marseille-Provence a également décidé de commercialiser en ligne une des places de parking P3, plus près du terminal, à des "tarifs attractifs" :

Enfin, l'aéroport déclare avoir développé son offre de transports en commun avec des navettes de la gare Saint-Charles à l'aéroport toutes les 20 minutes cet été, au lieu de 30 minutes. Soit 55 allers-retours par jour au lieu de 35.

Reprise du trafic à l'aéroport de Marseille-Provence

Le trafic aérien reprend peu à peu à Marseille suite au déconfinement progressif mis en place par le gouvernement. Les réservations des places de parking ont doublé et les réservations se sont multipliées, notamment à l'occasion des ponts du mois de mai. 

L'aéroport Marseille-Provence a également annoncé de nouvelles lignes vers les Canaries, des vols supplémentaires vers la Réunion et Mayotte avec Corsair, ou encore vers le Maroc avec Air Arabia. 

Le 22 mai, le président du directoire aéroport Marseille-Provence, Philippe Bernand, évoquait un "très beau week-end" pour la Pentecôte, "une amorce de retour à la normale". Cet été, l'aéroport espère atteindre 50% du trafic de 2019.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aéroport de marignane transports aériens économie transports