La Région PACA va débourser 24 millions d’euros pour les transports en commun et compenser l’inflation

Publié le
Écrit par Gregory Bustori .

En 2023, le coût d’exploitation des transports régionaux – trains et cars – va connaître une flambée de 30 millions d’euros. La Région PACA a annoncé prendre 80% de cette somme à sa charge, soit 24 millions d’euros.

Les transports régionaux vont devoir faire face à un surcoût important l’année prochaine. Avec l’inflation et la hausse des prix de l’énergie, ce sont 30 millions d’euros qui seront nécessaires pour assurer le bon fonctionnement des lignes trains et de cars régionaux. La Région Sud a fait savoir ce vendredi 2 décembre, en fin de journée, par communiqué de presse, qu’elle prendra 80% de ce surcoût à sa charge, soit 24 millions d’euros.

Des hausses pour les utilisateurs

Sur les 6 millions d’euros restants, ce sont bien les voyageurs qui vont devoir mettre la main à la poche. La Région PACA fait savoir que "Cette hausse sera de 5,68 % sur les billets unitaires, ces derniers sont principalement achetés par les vacanciers, et de 3 % sur les abonnements Zou!". Cette décision est soumise toutefois au vote, lors de l’assemblée plénière qui se tiendra le 16 décembre prochain.

Pas de suppression, une offre même augmentée

La Région PACA argumente également en faveur de la hausse du service à destination des voyageurs de ces lignes régionales. "Ainsi, pour l’année 2023, la Région Sud a décidé de maintenir son offre de transports régionaux avec près de 550 TER et plus de 1 700 cars par jour. Cette offre va même augmenter sur certaines lignes TER entre Gap et Briançon et entre Aix-en-Provence et Marseille" a fait savoir l’institution régionale.

La Région explique également qu'elle poursuit ses investissements dans ces transports régionaux décarbonés, avec plus de 250 millions d’euros prévus l'année prochaine "pour l’acquisition de cars électriques, l’achat de rames hybrides, et la modernisation de petites lignes ferroviaires (étoile de Veynes, vallée de la Roya, Côte bleue)" conclut-elle.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité