Le sénateur Stéphane Ravier jugé en avril pour avoir embauché son fils comme jardinier à la mairie de secteur de Marseille

Stéphane Ravier comparaît en avril devant le tribunal correctionnel de Marseille pour avoir embauché son fils Thomas Ravier comme jardinier à la Ville en 2015, alors qu'il était lui-même maire du 7ᵉ seteur.

Le sénateur zemmouriste et son fils, devant la justice. Stéphane Ravier va être jugé en correctionnelle le 17 avril prochain pour prise illégale d'intérêts, selon une information de La Marseillaise confirmée à France 3 Provence-Alpes par une de source judiciaire. Thomas Ravier comparaît à ses côtés pour recel de biens issus de cette prise illégale d'intérêts supposée. 

Les faits remontent à 2015, lorsque Stéphane Ravier était maire des 13ᵉ et 14ᵉ arrondissements. L'élu avait alors embauché son fils Thomas Ravier aux espaces verts de la mairie de secteur. 

"Il nettoie les parcs et jardins en binôme avec un autre qui, lui, n'est pas de ma famille, je vous signale. Si je l'avais voulu, je l'aurais embauché comme assistant parlementaire", avait-il alors confié à Marsactu.

Une condamnation en décembre

En décembre dernier, l'élu d'extrême droite est déjà passé devant la justice. Il a été condamné par le tribunal correctionnel de Lyon pour injure publique après la publication d'un message insultant à l'encontre d'un avocat. Stéphane Ravier avait traité David Metexas de "raclure" sur X (ex-Twitter), après un procès dont il n'avait pas apprécié le verdict.