Le vaccin contre le Covid d'AstraZeneca est arrivé à Marseille

L'hôpital de la Timone a reçu 10 200 doses pour vacciner les soignants entre 18 et 65 ans dès lundi. Les doses sont moins fragiles que les autres vaccins.

Le vaccin dans la pharmacie centrale de la Timone à Marseille
Le vaccin dans la pharmacie centrale de la Timone à Marseille © Mélanie Frey / France Télévisions

Trois priorités

La campagne de vaccination va débuter dès ce lundi avec un public prioritaire plus élargi. En effet, les personnels soignants, qu'ils soient à l'hôpital, en Ehpad ou en libéral, agés de 18 à 65 ans pourront avoir une première piqûre. Les premières doses iront quand même en priorité :
- au personnel des urgences
- aux services de réanimation
- aux unités COVID

L'utilisation a été approuvée la semaine dernière par l'UE pour les plus de 18 ans, sans limite d'âge selon l'agence de santé publique, mais le vaccin d'AstraZeneca devrait en premier lieu être proposé aux personnes âgées de 18 à 65 ans.
A l'inverse, les vaccins Pfizer/BioNTech et Moderna doivent dorénavant être d'abord proposés aux personnes de 65 ans et plus.

Un vaccin en frigo

Contrairement aux autres vaccins, celui d'AstraZeneca d'Oxford se conserve comme tous les vaccins classiques :

Les doses sont dans le frigo ! Elles n'ont pas besoin d'être dans un super congélateur, c'est un vaccin comme les autres. C'est plus facile à gérer.

déclare Pierre Bertault-Peres, le chef du service pharmacie à l’hôpital de la Timone de Marseille. Les autres vaccins arrivent congelés avec une chaîne du froid comliquée à gérer, et une fois décongelés, ils ont une durée de vie de 5 jours pour Pfizer à un mois pour Moderna. Celui d'AstraZeneca se conserve 48h après ouverture, mais avec un flacon, 10 doses sont faites. 

Je dois recevoir mercredi d'autres doses et une 3e livraison de vaccins est prévue. J'attends les quota déterminés par l'ARS pour délivrer les doses aux Ehpad et hôpitaux privés.

Il n'est pas question de garder toutes les doses uniquement pour l'APHM insiste le chef de service. 

En France 300 000 doses de vaccins AstraZeneca sont attendues pour la semaine prochaine.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société vaccins - covid-19