Ligue 1 - Accroché par Monaco (1-1), le naufrage se poursuit pour Marseille

13/01/2019 - C'est la crise pour l'OM et son entraîneur Rudi Garcia tenu en échec à domicile face à Monaco. / © CHRISTOPHE SIMON / AFP
13/01/2019 - C'est la crise pour l'OM et son entraîneur Rudi Garcia tenu en échec à domicile face à Monaco. / © CHRISTOPHE SIMON / AFP

Marseille a été accroché à domicile par l'avant-dernier du championnat Monaco (1-1), dimanche lors de la 20e journée, et occupe la 9e place à cinq points du podium et de Saint-Etienne (4e), qu'il affronte mercredi en match en retard. Dans les rangs des supporters, la colère gronde...
 

Par France 3 Provence-Alpes (avec AFP)

Maxime Lopez a ouvert le score (13e) d'une frappe sèche mais Monaco, avec sa recrue vedette Cesc Fabregas, a égalisé par l'intermédiaire de Youri Tielemans (38e), capitaine en l'absence de Radamel Falcao, forfait.

L'OM s'est vu refuser un but de Florian Thauvin (70e) après recours à l'assistance vidéo, pour une semelle préalable de Lucas Ocampos sur le gardien monégasque.

En début de match les supporters ont fraîchement accueillis les Olympiens, entrés sous les sifflets à l'échauffement, et sifflés à la composition des équipes, pour le match de la 20e journée de Ligue 1. Dans les tribunes, les banderoles ont fleuries : "Vous êtes la honte de Marseille", "joueurs, entraîneur, dirigeants, tous coupables".

"On a répondu présent, personne ne s'est caché", a lâché le capitaine Dimitri Payet au micro de Canal Plus, estimant que son équipe avait été "dans le vrai". 

A l'issue du match et toujours sous les sifflets, les joueurs se sont rendus en pied de tribune pour rencontrer leurs supporters. 
L'OM n'a plus gagné depuis sept matches et reste sur une humiliation en Coupe de France contre un club amateur, Andrézieux (2-0), évoluant en National 2 (4e div.).
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Orage à Nice est, le 20 octobre 2019

Les + Lus