Marine Le Pen à Marseille : la candidate reconnaît qu'Eric Zemmour "rend service" au RN

La candidate à la présidentielle du Rassemblement national (RN) est en campagne dans les Bouches-du-Rhône les 19 et 20 novembre. Pour sa deuxième journée, Marine Le Pen a fait le choix de la tradition: visites au salon de la gastronomie et des vignerons, puis du marché aux santons.

A cinq mois de l'élection présidentielle, Marine Le Pen a fait campagne à Marseille les 19 et 20 novembre. 

Pendant sa deuxième journée de visite, la candidate du Rassemblement national a reconnu que par la "brutalité" de ses propositions, Eric Zemmour rendait "service" à son parti. 

"La brutalité qui émane des propositions d'Eric Zemmour et son côté mono-thématique démontre que nous avons, en ce qui nous concerne, un projet complet, a affirmé la candidateAlors, c'est vrai qu'en miroir, quelque part il nous rend service."

Journée autour de la tradition et santon Didier Raoult

Pour cette deuxième journée, la candidate est allée à la rencontre de la population. Déambulation sur le marché Plan-de-Cuques, avant un rendez-vous à huis-clos avec des militants du RN pour la pause déjeuner. 

Ce samedi aura aussi été centré sur les traditions, avec une visite du salon de la gastronomie et des vignerons qui se tenait au parc Chanot, en début d'après-midi. La candidate a terminé sa visite par la foire aux santons, qui ouvre justement ce samedi sur le vieux-port de Marseille.

Elle y aurait acheté le santon à l'effigie de Didier Raoult, rapportent nos confrères de l'AFP

Discours sécuritaire

Pour sa première journée ce vendredi, le thème de la sécurité avait été central.  "Peut-on encore rencontrer les populations des quartiers nord sans risquer sa vie ?", avait déclaré la candidate RN, au micro de France bleu. Les policiers eux-mêmes ont beaucoup de problèmes."

Dans l'après-midi, la candidate s'était ensuite rendue dans les quartiers nord avec une patrouille de la brigade anti-criminalité

Promotion du nucléaire

Marine Le Pen avait également rendu sur le site Iter, à Saint-Paul-lez-Durance. Un projet de fusion nucléaire, rassemblant 35 pays. 

Elle a renouvelé son soutien à la filière nucléaire. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
marine le pen rassemblement national politique élection présidentielle élections