Marseille : 3000 manifestants contre les réformes du gouvernement

Des militants de la France Insoumise attendent leur leader, Jean-Luc Mélenchon / © Jean-Manuel Bertrand
Des militants de la France Insoumise attendent leur leader, Jean-Luc Mélenchon / © Jean-Manuel Bertrand

Défilé ce matin à Marseille des organisations syndicales contre les réformes du gouvernement. En tête de cortège, Force Ouvrière et son secrétaire général, Jean-Claude Mailly, rejoint par Jean-Luc Mélenchon de la France Insoumise. Les deux leaders ne se sont pas rencontrés pendant la manifestation. 

Par Jérémie Hessas

Ils étaient environ 3000 manifestants à défiler ce matin à Marseille contre les ordonnances du gouvernement. Présents dans le cortège Solidaires, la FSU, les organisations de jeunesse (Unef, FIDL et UNL) et pour la première fois Force Ouvrière. Le secretaire générale de FO, Jean-Claude Mailly était d'ailleurs présent ainsi que Jean-Luc Mélanchon, le leader de la France Insoumise. Les deux leaders n'ont pas défilé ensembles.

"Tirer la sonnette d'alarme"


Jean-Claude Mailly, dont c'était la première participation à une manifestation marseillaise, a déclaré qu'il était venu car il souhaitait "tirer la sonnette d'alarme sur des dossiers à venir, comme l'assurance-chômage." Jean-Luc Mélenchon a déclaré de son côté que "la résistance avait beaucoup pâti de la division syndicale." Il faisait référence à la mobilisation en ordre dispersé des syndicats.

Constituer un "front uni"


Il a souhaité également la constitution d'un "front uni" pour dépasser les divisions syndicales. La CGT a également défilé sans pour autant s'associer à FO. L'ensemble de ces organisations dénoncent les réformes gouvernementales en vigueur depuis septembre. La grève n'a pas mobilisé cette fois-ci autant de monde que la fois précédente. Seules quelques perturbations sur les réseaux TER et Intercités sont à noter. 
Journée de mobilisation à Marseille
Une mobilisation en demie teinte, aujourd’hui dans les rues de Marseille pour protester contre la loi travail. Et deux manifestations séparées : d’un côté un cortège CGT et Solidaires, et de l’autre FO. Jean-Luc Mélenchon lui, a préféré rester au milieu de ses sympathisants. Reportage de Jean-Manuel Bertrand et Sidonie Canetto.




Sur le même sujet

collecte de jouets

Près de chez vous

Les + Lus