Marseille : Alexandra Louis, députée LREM boycotte un meeting de la majorité présidentielle

La députée LREM de Marseille, Alexandra Louis, a boycotté un meeting de la liste portée par la majorité présidentielle. Elle souhaitait protester contre la présence d'une élue municipale chargée du logement, dans une ville  marquée par l'effondrement mortel d'immeubles.
 
Alexandra Louis, élue LREM 3e circonscription des Bouches-du-Rhône. 
33 ans, avocate au Barreau de Marseille en droit du travail, droit pénal et droit des mineurs.
Alexandra Louis, élue LREM 3e circonscription des Bouches-du-Rhône. 33 ans, avocate au Barreau de Marseille en droit du travail, droit pénal et droit des mineurs. © Maxppp / VALLAURI Nicolas

"J'ai décidé de ne pas me rendre à la réunion publique de la liste Renaissance eu égard à la présence d'Arlette Fructus" 


a déclaré la députée LREM de Marseille, Alexandra Louis, pour protester en particulier "contre l'inaction d"Arlette Fructus sur des dossiers d'habitat dans les quartiers nord" 

Arlette Fructus est élue municipale et métropolitaine. Cette ancienne UDI passée chez les radicaux, soutient la majorité à Marseille et à la Métropole, dirigées par la droite LR.

La parlementaire a ensuite précisé : "LREM à Marseille, c'est toute une génération qui renouvelle la vie politique. De par son mandat et son bilan sur le logement, Arlette Fructus n'en fait pas partie"

Alexandra Louis a tenu a préciser que cela ne "remettait en cause" ni son engagement dans la campagne LREM des Européennes, ni le parti radical auquel appartient Arlette  Fructus et qui s'est allié à la majorité.

Après le drame de la rue d'Aubagne qui a fait huit morts et à l'approche des municipales auxquelles Jean-Claude Gaudin ne se représentera pas, après un quart de siècle à la mairie du Vieux-Port, le climat politique s'est tendu ces derniers mois à Marseille.

Le jeu politique est encore très ouvert et des alliances envisageables pour remporter la deuxième ville de France : plusieurs candidats sont pressentis à droite, la gauche n'a pas encore avancé clairement ses pions, le RN a un candidat déclaré, le sénateur Stéphane Ravier, et personne n'est sorti du bois du côté de la République en Marche.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique