Marseille : appel au don de sang rare, de quoi s'agit-il, on vous explique tout

Publié le Mis à jour le
Écrit par Lucie Robert

Vous avez des ancêtres originaires des Caraïbes, des Comores ou d'Afrique subsahariennes? Votre sang est peut-être très précieux! L'EFS lance un appel pour identifier les donneurs de sang rare, et organise une collecte à Marseille. On vous explique pourquoi c'est important.

Qu'est-ce que le sang rare?

On connaît les groupes sanguins ABO, le rhésus positif ou négatif, mais il existe en réalité 380 groupes sanguins différents. Parmi eux, 250 sont considérés comme "rares", c'est-à-dire qu'ils sont présents chez moins de 4 personnes sur 1.000.

La rareté dépend aussi de la zone géographique. "Un même groupe sanguin peut être fréquent quelque part et rare ailleurs. Le rhésus négatif est par exemple introuvable en Chine, mais pas en Europe", détaille Jacques Chiaroni, directeur de l'Établissement Français du Sang (EFS) Paca Corse.

Chaque population a donc développé ses groupes sanguins spécifiques. Avec une population plus ancienne historiquement, l'Afrique est ainsi la zone la plus variée du monde en termes de groupes sanguins.

Par exemple, le groupe appelé "Duffy négatif" donne une forme de résistance au paludisme, il est fréquent en Afrique, mais devient un sang rare en Europe.

Pour que tout le monde puisse être transfusé en cas de maladie ou d'accident, "il est essentiel que la population de donneurs soit le reflet de la population vivant en France", souligne Jacques Chiaroni. En clair : tout le monde doit donner, pour que tout le monde puisse être soigné.

Quels sont les besoins?

Pour certains sangs rares, la France ne possède que 5 poches, pas plus. "Il est arrivé qu'on fasse venir des poches des États-Unis pour pouvoir réaliser une greffe à un enfant. En France, on n'avait aucune poche de son groupe sanguin". Pour Jacques Chiaroni, il est donc essentiel d'encourager les dons. 

Les poches de sang peuvent habituellement être stockées 42 jours. Le sang rare lui est congelé, ce qui lui permet d'être gardé au moins 30 ans. Il est ensuite stocké dans un centre à Créteil.

Un nouveau centre doit ouvrir en 2022 à Marseille, où la diversité de la population implique aussi d'importants besoins en sang rare.

Pour certains types de sangs rares, il existe très peu de donneurs, une trentaine dans le monde, et ils seront obligés d'arrêter à 70 ans.

"Même si la France est plutôt bonne élève en la matière, nous avons donc toujours besoin de chercher et augmenter la diversité de nos donneurs", détaille le directeur de l'EFS Paca Corse.

Comment savoir si on a le "sang rare"

Il suffit de faire un don! Les donneurs qui indiquent avoir des origines caribéennes ou africaines seront testés systématiquement, les sangs rares y étant plus fréquents.

Quand on découvre un sang rare chez un receveur, on va aussi chercher dans sa famille. En effet, si votre frère ou votre sœur a un sang rare, vous avez une chance sur quatre de l'avoir aussi.

Les sangs rares peuvent aussi être repérés lors d'examens pratiqués aux femmes enceintes. On leur proposera alors de faire un donc six mois après leur accouchement.

Dernière précision, une femme peut donner son sang quatre fois par an, un homme six fois, et ce jusqu'à 70 ans.

L'établissement français du sang mène une campagne pour sensibiliser au don. "Si on a le sang rare, on donne pour la communauté mais aussi pour soi-même", insiste Jacques Chiaroni.