Marseille : l'Aquarius quitte son port et reprend sa mission humanitaire

L'escale technique aura duré un mois. L'Aquarius a quitté Marseille ce mercredi à 18 heures. Le bateau reprend la mer pour assurer ses missions de sauvetage au large de la Libye.

© BORIS HORVAT / AFP
L'équipage de l'Aquarius reprend la mer et sa vocation humanitaire. Au mois de juin, Malte puis l'Italie ont refusé de lui ouvrir leurs ports. Le bateau a été ballotté puis accueilli par l'Espagne. L'équipage pourrait se sentir diminué mais c'est tout le contraire.  


Des convictions renforcées


Rien, rien sauf la force menaçant la sécurité de notre navire (...) ne nous fera renoncer à notre triple mission: sauver, protéger, témoigner.


a insisté ce mercredi matin Francis Vallat, président de SOS Méditerranée France lors d'une conférence de presse.
    
Francis Vallat, président de SOS Mediterranée
Francis Vallat, président de SOS Mediterranée © Boris HORVAT / AFP

Le bateau affrété par SOS Méditerranée et Médecins Sans Frontières reprend ses missions de sauvetage au large de la Libye en Méditerranée. 

Reportage de Louis Aubert, Laurent Esnault et Eric Malet. 
Interview de Sophie Rahal, porte-parole de SOS Méditerranée :

 

Malgré le contexte confus, nous repartons de manière responsable, sans provocation, mais nous repartons en étant fermes sur l'exigence que soit rendue possible notre action de sauvetage: sauver les personnes de la noyade, mais aussi aller dans un port sûr et le plus proche possible


a ajouté le président de l'ONG basée à Marseille, qui refuse de débarquer les rescapés dans les ports libyens.
   

Nous agirons sous la coordination des autorités légales, ça a toujours été notre attitude et ça le restera aussi longtemps que la sécurité du navire ne sera pas menacée et qu'on n'exigera pas de nous un retour direct ou indirect en Libye,

a prévenu Francis Vallat.
 

Porter assistance : la loi maritime 


L'ONG rappelle qu'elle ne fait qu'appliquer la loi maritime, qui prévoit que "tout navire se doit de porter assistance à toute personne en danger sans autre considération". Les bénévoles ont sauvé 29 000 migrants depuis 2016. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
migrants société immigration mer sorties et loisirs méditerranée
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter