• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Marseille-Avignon : les affrontements après manifestation des gilets jaunes racontés par les pompiers

Marseille-Canebière : barricades, projectiles, les CRS les repoussent et ils recommencent quelques mètres plus haut / © clement MAHOUDEAU / AFP
Marseille-Canebière : barricades, projectiles, les CRS les repoussent et ils recommencent quelques mètres plus haut / © clement MAHOUDEAU / AFP

Ce samedi soir, feux de poubelles, feux de voitures, blessés, commerces vandalisés, les pompiers ont vécu une soirée dense dans les villes d'Avignon et Marseille. Pas de catastrophe mais des interventions multiples et rapides.

Par Nathalie Deumier

A Marseille, les affrontements commencent sur le Vieux-Port, pour s'éparpiller ensuite tout autour de la Canebière. A 19 heures, la tension est vive. Les marins-pompiers utilisent un seul camion pour intervenir sur tous les feux. Ils portent secours à quatre blessés. Tous policiers, victimes de blessures légères. Un seul est transporté à l'hôpital de la Timone. Il a reçu un coup donné avec une barre de fer.
Des sapins de Noël pour cibles / © CLEMENT MAHOUDEAU / AFP
Des sapins de Noël pour cibles / © CLEMENT MAHOUDEAU / AFP

Des sapins de Noël à la voiture de police


Les "manifestants" commencent par mettre le feu aux sapins de Noël installés pour la déco. Ils vont jusqu'à mettre le feu à une voiture de police. D'autres sont incendiées dans la ville, nous ignorons leur nombre.

4 boutiques sont cassées et dévalisées : Lacoste, Orange, une bijouterie et la Fnac de la gare Saint-Charles.

Le reportage de Mariella Coste, Xavier Schuffenecker, Valérie Bour et Martine Morand :
 

 
Une voiture de police a été incendiée devant le commissariat de Noailles à Marseille. / © France 3 Provence-Alpes
Une voiture de police a été incendiée devant le commissariat de Noailles à Marseille. / © France 3 Provence-Alpes

Les marins-pompiers avancent progressivement, avec les forces de l'ordre, et travaillent à partir du moment où ils sont protégés. Un engin de chantier sur la Canebière leur donne du fil à retordre. Un fumigène atterrit dans l'appartement d'une personne âgée qui a gardé sa fenêtre ouverte, boulevard d'Athènes. Le feu ne prend pas et l'habitant est mis en sécurité. Aucun départ de feu de poubelle ne s'est propagé sur une façade ou une voiture. 

Selon la préfecture des Bouches-du-Rhône, 19 personnes ont été interpellées et 2 à Istres. Des jeunes, a priori casseurs plus que gilets jaunes.
 
Avignon, rue de la république / © France 3 Provence-Alpes
Avignon, rue de la république / © France 3 Provence-Alpes


Violence dans le Vaucluse 


Les pompiers du Vaucluse interviennent à Avignon et Sorgues. 5 voitures sont incendiées et de nombreuses poubelles sont détruites. Un feu s'est propagé à partir d'un coffret de gaz. Les pompiers nous disent que leurs interventions se sont bien déroulées. 


Extraits du communiqué de la Préfecture de Vaucluse


La préfecture de Vaucluse communique ce samedi autour de 21h30.

.../... Ces manifestations ont été émaillées de violences inacceptables à Avignon. Plusieurs centaines de personnes ont cherché à pénétrer dans l'enceinte de la préfecture avant de se rendre place de l’horloge et en centre ville où des dégradations très importantes sur le mobilier urbain et sur des magasins ont été commises.

Le Préfet de Vaucluse condamne avec la plus grande fermeté ces actes inqualifiables et salue l’action exemplaire des forces de l’ordre .../... Quatre fonctionnaires et militaires ont été blessés lors de ces violences. Ceux qui se sont rendus coupables de ces violences seront poursuivis, interpellés et déférés à l’autorité judiciaire. D'ores et déjà, 10 interpellations ont eu lieu ce jour notamment pour violences aggravées sur personnes dépositaires de l'autorité publique.

Sur le même sujet

Gilets Jaunes à La Barque

Les + Lus