• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Marseille : bientôt un musée subaquatique aux Catalans

L'une des sculptures immergées du futur musée subquatique de Marseille, d'Evelyne Galinski tirée de son oeuvre "Nereides". / © Guillaume Ruoppulo
L'une des sculptures immergées du futur musée subquatique de Marseille, d'Evelyne Galinski tirée de son oeuvre "Nereides". / © Guillaume Ruoppulo

Le 8 juin, le premier musée subaquatique français sera ouvert au public à Marseille. Situé sous la mer, à 100 mètres de la plage des catalans, dix sculptures y seront visibles.

Par Jean Poustis / France 3 Provence-Alpes

Plonger et découvrir des oeuvres d'art à 5 mètres de profondeur, juste avec un masque et un tuba, à 100 mètres de la plage, cette expérience sera bientôt possible à Marseille. 

A l'occasion de la journée mondiale de l'Océan du 8 juin, un musée subaquatique, le premier en France, sera ouvert au public aux Catalans.

Des statues de 1,50 mètre

Dix sculptures, hautes de 1,50 mètre, oeuvres d'artistes de Digne-les Bains, Port-de-Bouc, Marseille ou d'Avignon notamment constitueront cette exposition sous-marine temporaire.

"Ce sont des structures émergées en ciment marin inerte sans fer, avec un pH neutre et du substrat pour nourrir les poissons. Elles sont en accord avec la biologie marine et vont servir d'habitat aux poissons", affirme Antony Lacanaud, porteur du projet.

Un suivi scientifique va être mise en place pendant 15 ans, assuré par Sandrine Ruitton du Mediterranean Institute of Oceanography (MIO) de Luminy. Les données biologiques du lieu seront rendues publics régulièrement.

En 2015, le marseillais Antony Lacanaud a eu l'idée de ce musée en observant sur les réseaux sociaux le travail sous-marin du sculpteur anglais Jason deCaires Taylor.

"En rentrant de trois ans au Brésil, j'ai vu ses sculptures sous-marines à Cancun. Je me suis dit que ça serait pas mal de mettre des sculptures sous la mer, respectueuses de la biologie marine à Marseille", explique Antony Lacanaud.
 
Voir cette publication sur Instagram

href="https://www.instagram.com/jasondecairestaylor/?utm_source=ig_embed&utm_m..." style=" color:#c9c8cd; font-family:Arial,sans-serif; font-size:14px; font-style:normal; font-weight:normal; line-height:17px;" target="_blank"> Jason Decaires Taylor (@jasondecairestaylor) le


A son retour du Brésil, Antony Lacanaud a fait part de son projet à Serge Dupire, connu notamment pour son rôle de Vincent Chaumette dans la série Plus Belle la Vie. 

L'acteur, résidant depuis 15 ans à Marseille, a été directement "emballé", acceptant la présidence de l'association des Amis du Musée Subaquatique de Marseille.

"Ce musée parlera et sera accessible à tout le monde. Ce projet a un aspect scientifique, éducatif, sportif, écologique et ludique", indique Serge Dupire.

En septembre 2016, Antony Lacanaud et Serge Dupire ont rencontré pour la première fois la Direction départementale des territoires et de la Mer (DDTM) afin d'évoquer le musée.
Davide Galbiati, artiste sculpteur d'origine italienne, dans son atelier à Valréas (Vaucluse), impliqué dans le projet de musée subaquatique de Marseille. / © S. ACCARIAS / France 3 Provence-Alpes
Davide Galbiati, artiste sculpteur d'origine italienne, dans son atelier à Valréas (Vaucluse), impliqué dans le projet de musée subaquatique de Marseille. / © S. ACCARIAS / France 3 Provence-Alpes


Un site sous-marin de 400 m²

Finalement, le préfet a donné son aval au site sous-marin de 400 m² à proximité de la plage des Catalans le 19 novembre dernier. 

"Ce site a fait l'unanimité de suite. Il y a un banc de sable avec une digue protégée, la qualité de l'eau est très bonne et moins loin que le premier site à la digue au large", déclare Antony Lacanaud.

Aujourd'hui, le projet est dans sa dernière ligne droite : la production et la mise en place des dix oeuvres sous l'eau. Les sociétés Seven Seas et Comex aideront le musée pour la pose des statues.

"Les oeuvres sont réalisées à Crest dans la Drôme puis nous devons les acheminer à Marseille. Elles seront peut-être présentées avant leur mise à la mer sur 2-3 jours, puis nous les immergerons avant le 1er juin", dit Antony Lacanaud.

A cette date, les équipes du musée n'auront plus accès au plan d'eau pour les travaux jusqu'au mois de septembre.

"S'il nous reste des sculptures à mettre, nous le ferons en septembre. Ca sera l'occasion de réaliser un événement en commun avec les 20 ans de Septembre en Mer," ajoute Antony Lacanaud. 
Davide Galbiati, artiste sculpteur d'origine italienne, dans son atelier à Valréas (Vaucluse) avec Antony Lacanaud. / © S. ACCARIAS / France 3 Provence-Alpes
Davide Galbiati, artiste sculpteur d'origine italienne, dans son atelier à Valréas (Vaucluse) avec Antony Lacanaud. / © S. ACCARIAS / France 3 Provence-Alpes


Appel à un financement participatif

Pour réaliser l'ensemble du projet, entre 400 000 et 450 000 euros sont nécessaires. La ville de Marseille et la Région Sud ont soutenu financièrement le musée.  

L'association des Amis du Musée Subaquatique de Marseille est actuellement à la recherche de mécènes et de nouveaux partenaires pour péréniser le projet. Une opération de financement participatif va bientôt être lancée.

"L'objectif est d'impliquer les gens notamment les marseillais dans le projet, qu'il soit acteur de ce musée", selon Serge Dupire.
 
Statue de Davide Galbiati, artiste sculpteur d'origine italienne. / © S. ACCARIAS / France 3 Provence-Alpes
Statue de Davide Galbiati, artiste sculpteur d'origine italienne. / © S. ACCARIAS / France 3 Provence-Alpes

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Michel Boujenah

Les + Lus