• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Marseille : les cheminots CGT rassemblés devant le Conseil Régional

© Photo Henri Seurin
© Photo Henri Seurin

La CGT appelle au rassemblement ce matin, devant le Conseil régional Paca, de tous les usagers et employés de la SNCF opposés à la privatisation des TER. Les élus du Conseil régional doivent aujourd'hui délibérer sur le principe d'une ouverture à la concurrence.

Par Ghislaine Milliet

Alors que le Conseil régional doit aujourd'hui délibérer sur le principe "d'un appel à manifestation d'intérêts pour l'exploitation des TER en Paca", la CGT Cheminots a décidé d' un rassemblement ce matin devant le bâtiment du Conseil régional. Elle entend s'opposer à cette initiative lancée par l'ancien président de la région Christian Estrosi, et reprise par son successeur Renaud Muselier. 
S'appuyant sur la possibilité d’ouvrir le transport ferrovaire à la concurrence dès décembre 2019 dans la "grande loi d'orientation sur les mobilités", le Conseil régional Paca avait indiqué, dès l’arrivée de la nouvelle majorité,  "sa volonté d’être pilote sur ces sujets". Il avait adopté dès le 3 novembre 2016 "un cadre d’actions pour une nouvelle organisation du transport ferroviaire".
Dans un communiqué, la CGT dénonce "une procédure illégale qui vise à préparer au mieux une ouverture prochaine à la concurrence".
Le syndicat dénonce encore les différents politiques menant "à la suppression d'emplois, la dégradation du climat du travail et la mise en place d'un management par la peur". 
Selon la CGT cet ensemble de faits a entraîné des dysfonctionnements, dont les usagers sont témoins, pour amener à justifier une nouvelle réforme, penchant pour la privatisation.
Cette mobilisation, faiblement suivie devant le Conseil régional, n'entraîne aucune perturbation sur le trafic ferroviaire.


Sur le même sujet

Les évacués de la rue d'Aubagne

Les + Lus