Marseille : une collecte "inimaginable" pour le Noël des maisons d'enfants

"Inimaginable", "magique!" Marine Besche ne trouve plus les mots... Lancée à son initiative, la collecte pour le Noël des maisons d'enfants l'a très vite dépassée par son succès... Au point qu'elle a dû monter dans l'urgence une équipe d'amis lutins pour aller jusqu'au bout de son initiative.

Les lutins à l'aide de Marine Besche pour la préparation des boîtes cadeau
Les lutins à l'aide de Marine Besche pour la préparation des boîtes cadeau © Marine Besche

Marine Besche est juriste, spécialisée dans la protection de l'enfance.C'est tout naturellement que lui vient l'idée d'organiser un Noël pour les maisons de l'enfance où sont accueillis des petits et jeunes en grande difficulté.

Les responsables des maisons d'enfants n'en reviennent pas. "Tellement de gens ne savent pas qu'on existe. On nous appelle encore la Dass", exprime auprès de Marine l'un des cadres de ces structures dédiées à la protection de l'enfance. 

"J'ai opté très vite pour les boîtes cadeau, comme cela se fait déjà pour les personnes SDF", explique la juriste marseillaise, également présidente de l'association de cadres chargés de l'enfance, l'ANAcase.

J'ai crée ma propre page Facebook et ai lancé le projet. L'initiative a touché beucoup de gens.

Marine Besche, juriste spécialisée dans la protection de l'enfance

Le message fait mouche. Les dons affluent.

"L'ampleur de l'événement m'a un peu dépassée mais j'ai pu compter sur des lutins pour venir m'aider à donner un coup de main", raconte Marine Besche.

Les lutins, ce sont des amis qui viennent lui prêter main forte pour constituer les boîtes cadeau. Chacune d'elles comporte un vêtement chaud, des bonbons ou chocolats, un petit jeu ou un livre et un mot doux laissé par un donateur.

Les donateurs sont nombreux et généreux
Les donateurs sont nombreux et généreux © M.B.

"Des parents ont entraîné leurs propres enfants dans l'aventure, poursuit Marine Besche. A l'école de la Pounche à Allauch, les élèves ont rassembé 80 boîtes et m'ont accompagnée jusqu'à la voiture pour les charger. C'était un moment d'une intense émotion". 

Ce dimanche 20 décembre, la juriste comptabilisait déjà 350 boîtes. 118 d'entre elles sont destinées aux premiers lieux d'accueil d'urgence des enfants, pris en charge par la direction de l'enfance et de la famille. Marine les les déposera le 23 décembre. 

"Et le chef de service de caque maison viendra les chercher le 24 pour que les enfants les découvre au pied du sapin le 25 décembre au matin". 

Les autres boîtes cadeaux sont réservées aux maisons d'enfants à caractère social, qui offrent des séjours plus pérennes aux enfants. 

Il reste encore quelques jours d'ici Noël.  Et la collecte n'est pas encore finie. Pour y participer, il suffit de cliquer sur la page FB de Marine Besche.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société social jeunesse famille