• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Marseille : la Comex travaille sur une station spatiale lunaire

La Comex travaille sur la planète Terre (de temps en temps.) / © Richard BOUHET / AFP
La Comex travaille sur la planète Terre (de temps en temps.) / © Richard BOUHET / AFP

Une station spatiale est actuellement conçue pour se poser sur la Lune. Une partie de l'engin est confiée à la Comex, entreprise marseillaise spécialisée dans l'ingénierie des milieux extrêmes. Effectivement, la Lune peut être cataloguée dans ces milieux-là...

Par AFP / ND

La Comex est spécialisée dans l'ingénierie et le monde sous-marin. Mais l'entreprise marseillaise ne s'interdit pas de travailler dans l'espace. Elle est associée à Airbus pour développer un module de la future station spatiale destinée à stationner sur la Lune. 


Gateway et Esprit vont sur la Lune 


La future station spatiale s'appelle Gateway. Le module développé par les deux entreprises françaises se nomme Esprit (qui signifie Système européen de ravitaillement en carburant, infrastructures et télécommunications.)
 

Gateway sera une base pour les missions sur la surface lunaire des véhicules robotiques et des astronautes. Son assemblage en orbite lunaire devrait commencer en 2023,


explique la Comex à l'AFP dans un communiqué.
 
Monde sous-marin, monde extra-terrestre, finalement, c'est un peu la même tenue... / © BORIS HORVAT / AFP
Monde sous-marin, monde extra-terrestre, finalement, c'est un peu la même tenue... / © BORIS HORVAT / AFP

Cette station spatiale sera dotée d'un système de propulsion et d'énergie, de modules d'habitation de l'équipage, une capacité d'amarrage, des sas d'activités scientifiques et extra-véhiculaires et des modules de logistique. Actuellement, son développement est mené par le partenariat actuel de la Station spatiale internationale (NASA, ESA, ROSCOSMOS, JAXA et CSA.)

Depuis 2012, la Comex est activement impliquée dans l'activité des vols spatiaux habités et des plates-formes stratosphériques. Comme dans les films, mais dans le véritable espace. 
    

Sur le même sujet

Stéphane Gauberti (06)

Les + Lus