Marseille : une décharge sauvage sur les bords de l'Huveaune à Saint-Menet

Publié le Mis à jour le
Écrit par Annie Vergnenègre, Paul Géli, Marie-Agnès Péleran

Les berges de l'Huveaune sont devenues une décharge sauvage dans le 11e arrondissement de Marseille. Des entreprises peu scrupuleuses y déversent des déchets collectés sur des chantiers. Les riverains sont excédés mais ils se sentent impuissants. 

"Il y a des pneus, du bois, des frigidaires, une cuisinière, un four... et la caravane, n'en parlons pas, c'est à se demander comment elle a atterri là-bas", décrit un riverain scandalisé.



Dans ce quartier de Saint Menet, l'Huveaune est devenue une décharge sauvage. Le site est régulièrement nettoyé, en vain.

"Je suis passé vers 18 h hier soir, ça n'y était pas donc ça a été fait dans la nuit ou la soirée, remarque un membre du Comité de quartier, désabusé.

"C'est très triste, dit-il, le bord de l'Huveaune est magnifique.. comment trouver une solution pour empêcher que ça se reproduise quand on aura nettoyé.."



Connu pour ses "coups de gueule" pour dénoncer l'incivisme qui sévit à Marseille et alentour, le lanceur d'alerte Jean-Yves Sayag a posté une vidéo de l'endroit. Le Youtubeur est désormais chargé des dépôts sauvages à la Métropole Aix-Marseille Provence. Il sait très bien ce qu'il se passe ici.

Une plainte a été déposée

"Ils collectent ça sur les chantiers et viennent le jeter parce qu'ils ne veulent pas payer la déchetterie.. mais ils encaissent leurs clients. C'est un réseau organisé d'une dizaine de camions, qui fait ça sur Marseille. J'ai porté plainte", explique-t-il.
Parmi les déchets, ceux d'un garage d'Aubagne qui paie pourtant un abonnement annuel pour leur collecte et qui se dit surpris de les retrouver abandonné là.



En attendant que la justice passe, les immondices continuent de s'accumuler sur les bords de l'Huveaune en toute impunité. Jean-Yves Sayag va proposer un enrochement pour empêcher l'accès des camions aux berges du petit fleuve côtier.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité