Marseille : deux corps retrouvés calcinés dans un véhicule en flammes

Il s'agit probablement d'un nouveau règlement de comptes... Deux corps ont été retrouvés dans une voiture en feu aux abords de l'autoroute A 55. L'un était sur le siège passager, l'autre dans le coffre. L'identité des victimes n'est pas encore connue.

La voiture calcinée retrouvée dans un passage sous l'A55
La voiture calcinée retrouvée dans un passage sous l'A55 © Pauline Sauthier/FTV

Les faits se sont déroulés aux alentours de 4h30, dans la nuit de lundi à mardi, sur la commune des pennes Mirabeau. Alertés d'un véhicule en feu dans un passage de service sous l'A55, les personnels de la CRS autoroutière ont découvert dans le véhicule calciné deux corps. L'un était situé sur le siège passager, le second dans le coffre. 

Le passage sous l'autoroute où a été retrouvée la voiture en flammes
Le passage sous l'autoroute où a été retrouvée la voiture en flammes © Pauline Sauthier/FTV

Les deux victimes n'ont pas encore été identifiées, a souligné la police judiciaire marseillaise, saisie de ce dossier par le parquet d'Aix-en-Provence, et confirmant l'information initiale du quotidien La Provence.
Le sexe des victimes n'a pas non plus encore été établi, les corps étant presque carbonisés. Une autopsie sera pratiquée pour permettre de déterminer les causes exactes de la mort et recueillir les premiers éléments d’identification.

La technique "barbecue"

"Ce sont bien sûr des faits qui font penser à un règlement de comptes", a-t-on commenté du côté de la PJ comme du parquet d'Aix-en-Provence, qui a ensuite transféré le dossier au procureur de la République de Marseille qui s'en est saisi au titre de la compétence de la juridiction inter régionale spécialisée.

Au regard du mode opératoire utilisé, l’enquête est confiée à la DIPJ de Marseille dans le prolongement de la saisine faite ce matin par le parquet d’Aix en Provence.

Ce sont des faits qui semblent relever du domaine de la criminalité traditionnelle marseillaise 

 

Achille Kiraikides, procureur d'Aix en Provence


Si ces deux homicides sont bien un règlement de comptes, ils porteraient à douze le nombre de morts dans ce type d'événements cette année dans les Bouches-du-Rhône, selon un décompte de la Préfecture de police.

© Pauline Guigou/FTV

Ils semblent emprunter le mode opératoire dit du "barbecue marseillais" destiné à marquer les esprits et à effacer les traces des agresseurs.

Le 3 juin, un jeune homme avait été retrouvé criblé de balles de kalachnikov et carbonisé au volant de sa voiture dans une cité du nord de Marseille.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
règlements de comptes faits divers criminalité