Marseille : un troisième décès dans l'incendie d'un immeuble dans la cité des Lauriers

Le bilan de l'incendie, qui s'est déclaré, dimanche, dans un immeuble de la cité des Lauriers, dans le 13e arrondissement de Marseille s'est alourdi.  Les corps d'une fillette de 11 ans et de sa grand-mère avaient été retrouvés dans la cage d'escalier. Ce mardi, la mère a succombé à son tour.

L'incendie s'est déclaré au 10e étage d'un immeuble des quartiers Nord de Marseille, le 14 juin 2020.
L'incendie s'est déclaré au 10e étage d'un immeuble des quartiers Nord de Marseille, le 14 juin 2020. © MN/BMPM/SIONNEAU

La mère de la fillette de 11 ans décédée dimanche dans l'incendie de la cité des Lauriers a succombé à ses brûlures, à l’hôpital de la Conception, rapporte France Bleu. Elle était âgée de 49 ans.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes dus sinistre qui a aussi causé la mort de la grand-mère âgée de 78 ans.

Le Bataillon des Marins-Pompiers de Marseille avait été alertés dimanche aux alentours de 17h50 pour un feu dans un immeuble de 13 étages, dans la cité des Lauriers, rue Marathon, dans le 13e arrondissement.

L'incendie s'est déclaré dans "la cage d'escalier entre le 10e est 12e étage du bâtiment", selon les marins-pompiers, qui ont découvert les deux corps sans vie de l'enfant et sa grand-mère dans la cage d'escalier.

Sept familles vivant au 10e étage ont par ailleurs été évacuées à l'aide de la grande échelle.

26 familles relogées par la mairie de Marseille

Six appartements, entre le 10e et le 12e étage, "ont été entièrement détruits par les fumées et par l'eau", suite aux ruptures de canalisations en raison de la chaleur, ont précisé les marins-pompiers.

Incendie mortel à Marseille dans un immeuble des quartiers Nord, le 14 juin 2020.
Incendie mortel à Marseille dans un immeuble des quartiers Nord, le 14 juin 2020. © MN/BMPM/SIONNEAU

Le maire de Marseille évoque "un drame horrible".

"Je m'incline avec émotion face à la douleur des familles" ajoute Jean-Claude Gaudin.

La ville de Marseille précise que 26 familles ont été "prises en charge et relogées". Une cellule psychologique a été mise en place dans l'école que fréquentait l'enfant.

La Sûreté Départementale a été chargée de l'enquête.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
incendie faits divers pompiers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter