Marseille : Éric Cantona, Rodolphe Burger et le réalisateur Apichatpong Weerasethakul en ouverture du FID le 19 juillet

Documentaires, fictions, courts et longs métrages, le festival international de cinéma est de retour, pour le plus grand bonheur du public et des professionnels. Plus d’une centaine de films à découvrir du 19 au 25 juillet, dont certains en première mondiale. Focus sur cette 32ème édition.
Le film "Mano a Mano" avec Eric Cantona et Rodolphe Burger ouvrira le FID 2021
Le film "Mano a Mano" avec Eric Cantona et Rodolphe Burger ouvrira le FID 2021 © Priscilla Telmon - Petites Planètes

Un bel écrin pour des retrouvailles. C’est le théâtre Silvain à Marseille qui accueillera la soirée de lancement, en plein air.

Coup d’envoi d’une semaine intense de projections et de rencontres qui devraient séduire un public friand de découvertes et de partages après des mois de disette culturelle.

Si l’an dernier les organisateurs avaient dû réduire quelque peu la voilure, cette fois-ci c’est une édition – presque - normale qui va se dérouler. Un peu plus tard, certes, que de coutume et avec un protocole sanitaire adapté.

Le Théâtre Silvain est l’un des sites qui accueille le FID, comme ici en 2019
Le Théâtre Silvain est l’un des sites qui accueille le FID, comme ici en 2019 © FID Marseille

Apichatpong Weerasethakul, Grand Prix d'Honneur

Pour l’ouverture du FID, un menu de choix a été concocté. Tout d’abord, la soirée se déroulera en présence d’Apichatpong Weerasethakul. Le réalisateur thaïlandais est en effet le Grand Prix d'Honneur de cette 32ème édition.

Lui qui avait dévoilé à Marseille son premier film en 2001 est devenu l’un des cinéastes contemporains vivants les plus importants : déjà primé à plusieurs reprises à Cannes et Palme d’Or en 2010 avec Oncle Boonmee, il vient de recevoir sur la Croisette le Prix du Jury pour son film Memoria, avec Tilda Swinton et Jeanne Balibar.

"Weerasethakul est à l’origine d’une vision du monde unique et fort précieuse : à la fois magique et sensuelle, d’une extrême délicatesse et d’une grande précision politique" souligne Jean-Pierre Rehm, délégué général du FID. "Une large partie de sa filmographie sera projetée pendant le festival, du premier (restauré par les soins de Martin Scorsese) au dernier opus compris."

Un film suivi d'un concert

Autre temps fort de la soirée d’ouverture : c’est le film Mano a Mano avec Eric Cantona et Rodolphe Burger qui sera projeté. Un film né d’une rencontre pendant le Printemps des Poètes : l’ancien footballeur et le musicien compositeur mêlent, pour la première fois, guitares et voix, vers et musiques.

Tous deux seront présents à la projection, ainsi que les co-réalisateurs du film, Priscilla Telmon et Vincent Moon Saura, et l’actrice Rachida Brakni.

Rodolphe Burger montera ensuite sur scène avec Sofiane Saidi et Mehdi Haddab, ses deux complices du groupe "Mademoiselle", pour un concert live de blues oriental.

Le groupe Mademoiselle : de gauche à droite Sofiane Saidi, Rodolphe Burger et Mehdi Haddab
Le groupe Mademoiselle : de gauche à droite Sofiane Saidi, Rodolphe Burger et Mehdi Haddab © Xavier Lemettre – Banlieues Bleues

110 films présentés jusqu’au 25 juillet

Tout au long du FID, le public pourra découvrir une bonne centaine de films, venant de 39 pays. Le fruit d’une sélection pointue : les organisateurs ont reçu pas moins de 2648 films ! Autant dire que ce cru 2021 s’annonce riche de révélations et de pépites.

Pour les spectateurs, c’est aussi l’occasion de rencontrer les professionnels puisqu’un grand nombre de projections sera suivi de débats. Comme l’an dernier, la billetterie est exclusivement en ligne

L’affiche de la 32e édition du FID Marseille : cette photographie d’algue fait partie d’un travail mené par l’artiste Nicolas Floc’h sur la représentation des fonds sous-marins
L’affiche de la 32e édition du FID Marseille : cette photographie d’algue fait partie d’un travail mené par l’artiste Nicolas Floc’h sur la représentation des fonds sous-marins © FID Marseille

Parmi les films présentés, 50 sont en compétition (dont 43 premières mondiales et 4 premières internationales) dans 5 catégories : Internationale, Française, Premiers films, CNAP (Centre National des Arts Plastiques) et Flash. Cette dernière compétition, destinée aux films brefs, a été initiée l’an passé et forte de son succès, elle est reconduite cette année, tout comme le Prix Alice Guy qui récompense une réalisatrice.

8 lieux dans Marseille

Outre le théâtre Silvain, le FID investit plusieurs sites : le cinéma la Baleine, celui des Variétés, le Vidéodrome 2, le théâtre des Bernardines, le FRAC mais aussi - nouveautés cette année - le théâtre de l’Odéon ainsi que la cour de la Vieille Charité qui accueillera des projections gratuites et en plein air, presque chaque soir, à 22h. 

Des rendez-vous pour les professionnels

En parallèle du FID, se tiennent également des rendez-vous spécifiques.

A noter que 3 projets FIDLab ont été sélectionnés cette année à Cannes : Ghost Song, de Nicolas Peduzzi (FIDLab 2018) - projeté en ouverture de l’ACID -  ainsi que The parents’ room de Diego Marcon (FIDLab 2019) et A night of knowing nothing de Payal Kapadia (FIDLab 2021), présentés dans la Quinzaine des réalisateurs.

Preuve s’il en est du rayonnement du FID, qui s’impose désormais comme un vivier de nouvelles cinématographies et de nouveaux talents…

FID Marseille, du 19 au 25 juillet


En savoir plus sur la soirée d’ouverture

Toute la programmation ici

Infos billetterie et pass 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cinéma culture art concerts musique partenariats événements sorties et loisirs société festival