Stations services : la ruée à la pompe crée la pénurie d'essence à Marseille

Publié le
Écrit par Louise Beliaeff .

Des stations essence sont en rupture de stock à Marseille depuis plusieurs jours. Cela fait suite à l'annonce des mouvements de grèves dans les raffineries Esso et Total de Fos-sur-Mer dans les Bouches-du-Rhône. C'est la panique du côté des consommateurs qui se précipitent à la pompe.

Plus de Sans Plomb 95, plus de Sans plomb 98. C'est le cas à la station Total boulevard Rabatau (8e) à Marseille, celle du boulevard Sakakini (5e), au Casino Valmante (9e). Rupture de stock également au casino avenue Marcel Delprat dans le 13e. La liste est disponible sur le site du gouvernement.

Esso et Total en grève

Un mouvement social a débuté la semaine dernière sur le site de la raffinerie Esso de Fos-sur-Mer, dans les Bouches-du-Rhône. Pour la première fois, des cadres et du personnel administratif se sont joints au mouvement.

La grève initiée par la CGT est suivie par FO. Les grévistes demandent une augmentation de salaire de 7%, la direction, leur propose une augmentation de 6,5% assortie pour chaque salarié d'une prime de 3.000 euros.

 "Notre direction génère des sommes astronomiques, une major pétrolière qui n'est pas capable de pouvoir donner des augmentations afin de compenser la baisse du pouvoir d'achat", a témoigné Lionel Arbiol, secrétaire général CGT à la raffinerie Esso, devant la caméra de nos reporters Estelle Mathieu et Loïc Perrier sur place lundi. Et pour cause : 409 millions, c'est le chiffre des bénéfices réalisés par le groupe Esso au premier semestre 2022.

Quant à Total, les syndicats ont également déposé un préavis de grève à partir de ce mardi 27 septembre et ce jusqu'au 29, pour réclamer une hausse de salaire. Ils menacent de bloquer l'approvisionnement des stations-services. Parmi les principaux sites concernés, la bio-raffinerie de La Mède, dans les Bouches-du-Rhône.

Outre des perturbations dans l'approvisionnement des stations en carburants, Benjamin Tange, délégué central CGT du raffinage pétrochimie de TotalEnergies, a estimé que la production des raffineries pourrait connaître une baisse des débits de 20 à 30%, en cas de forte mobilisation, indique l'AFP.

Ne pas se précipiter

L'annonce de ces grèves simultanées contribuerait à la ruée de certains consommateurs et donc la rupture de stock de plusieurs stations essence de Marseille et des alentours. 

Du côté d'Esso, le groupe indique que, pour l'heure, il n'y a pas de pénurie dans leurs stations, compte tenu du stock. La meilleure solution pour éviter que cela n'arrive : ne pas se ruer pour prendre de l'essence. 

Depuis le 1er septembre, le gouvernement a mis en place une remise de 30 centimes par litre pour l'essence et le gazole. A cela s'ajoute la remise de 20 centimes par litre dans les stations du groupe Total. Ces annonces ont engendré des files d'attente aux stations, et des ruptures. Cette forte baisse des prix a poussé certains consommateurs à faire des réserves.

A elles deux, Esso Total représentent 85% de la production du carburant en France.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité