• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Marseille : un homme tué par balles et son frère grièvement blessé dans un règlement de compte

La cité de la Busserine à Marseille. / © PHOTOPQR/LA PROVENCE/MAXPPP
La cité de la Busserine à Marseille. / © PHOTOPQR/LA PROVENCE/MAXPPP

Un homme de 42 ans a été tué par balles et son frère, âgé de 44 ans a été grièvement blessé, dans le cadre d'un règlement de compte sur fond de trafic de stupéfiants, mardi soir, dans le quartier de la Busserine, à Marseille.

Par GB / France 3 Provence-Alpes (avec AFP)

Les faits se sont déroulés vers 20h45 à l'entrée de la cité de la Busserine, dans le 14e arrondissement de Marseille, a-t-on appris de source policière.

Deux frères de 42 et 44 ans, très connus des services de police, se trouvaient à bord d'une voiture qui a été bloquée par deux autres véhicules, avec chacun 2 individus à bord, précise l'AFP.

Deux hommes ont alors tiré au fusil d'assaut sur les deux frères. Le plus jeune est décédé, le pronostic vital du second est engagé. Les quatre agresseurs ont pris la fuite, mais rapidement, deux d'entre eux ont été interpellés et placés en garde à vue, a indiqué le procureur de la République de Marseille, Xavier Tarabeux. 

L'enquête a été confiée à la Direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ) de Marseille.

C'est le quatrième règlement de compte dans les Bouches-du-Rhône depuis le début de l'année 2019, a précisé M. Tarabeux. 

La Busserine, une lutte entre narcotrafiquants

En mai 2018, cette cité ravagée par le trafic de drogue avait été le théâtre d'une fusillade, illustrative d'une lutte de pouvoir entre narcotrafiquants. 

Un commando de plusieurs hommes armé de kalachnikovs, avait tiré en l'air, allant jusqu'à mettre en joue des policiers arrivés sur les lieux, avant de prendre la fuite.
L'enquête avait alors mis en avant un affrontement entre réseaux rivaux de vente de stupéfiants qui relèverait du narcobanditisme des cités. 

L'an dernier, 23 personnes sont mortes lors de règlements de comptes dans les Bouches-du-Rhône, dont une douzaine à Marseille, le plus souvent sur fond de trafic de drogues dans des cités.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

L'emploi dans le nautisme

Les + Lus

Les + Partagés