• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Marseille : il y a 80 ans un incendie faisait 73 morts et 200 blessés aux Nouvelles Galeries de la Canebière

Il y a 80 ans, un incendie ravageait les Nouvelles Galeries et faisait 73 morts. / © INA
Il y a 80 ans, un incendie ravageait les Nouvelles Galeries et faisait 73 morts. / © INA

Il y a 80 ans un incendie ravageait les Nouvelles Galeries situées sur la Canebière faisant 73 morts et 200 blessés.
A l'époque les hommes du feu avaient été dépassés. Suite à ce tragique épisode le bataillon des Marins-Pompiers a été créé.

 

Par Sidonie Canetto

Il y a 80 ans, les marseillais étaient en colère et en voulaient à leur maire Henri Tasso après le dramatique incendie des Nouvelles Galeries.  Cet incendie avait fait 73 morts et 200 blessés. Ce terrible événement avait pointé du doigt le manque de moyen des pompiers qui avaient été dépassés par le sinistre. Le salut était venu des renforts des Marins-Pompiers de Toulon, qui parvenaient à éteindre l'incendie. Le bilan est catastrophique. Le glorieux bâtiment aux charpentes Eiffel n'est plus qu'un squelette noirci, les hôtels autour sont ravagés. Mais surtout, 73 personnes sont mortes.

 

Naissance des Marins-Pompiers de Marseille


Le corps des sapeurs-pompiers est dissout, remplacé par un bataillon des Marins-Pompiers (BMPM) de Marseille, toujours en place. Aujourd'hui, à l'emplacement de l'ancien
immeuble des Nouvelles Galeries, un poste d'intervention du BMPM occupe le rez-de-chaussée.

La gestion de la ville avait été mise rapidement en question. Par décret du 20 mars 1939, Marseille était placée sous tutelle de l'Etat.
Elle y restera près de dix ans, du jamais vu en France.

Voyez le reportage de PESCI CHRISTIAN, KAROUCHE MALIK et BOISSONNET MAIA .

 
incendie des nouvelles Galeries de Marseille
 

Bis repetita en 2018 ?



En 2018, les marseillais en veulent aussi à leur maire Jean-Claude Gaudin,  après l’effondrement de deux immeubles rue d’Aubagne à proximité de la Canebière. 8 victimes sont restées prises au piège de leurs logements. Les citoyens pointent du doigt une incurie municipale. Comme si le passé n’avait pas servi de leçon.
Certains élus et citoyens demandent à ce jour la mise sous tutelle de la cité Phocéenne.
 

Sur le même sujet

PACA : des maires en première ligne ! dans Enquêtes de Région

Les + Lus