Marseille : le photojournaliste Daniel Cole à l'honneur du prix du Club de la presse

Le photojournalisme s’expose sur les grilles du Palais de la Bourse à Marseille. Une vingtaine de photos réalisées en reportage en Provence-Alpes-Côte d'Azur pendant l’année 2020 sont à découvrir. Parmi les photographes retenus, Daniel Cole, correspondant de l'agence Associated Press.

Une vingtaine de photographies sont exposées sur les grilles du Palais de la Bourse.
Une vingtaine de photographies sont exposées sur les grilles du Palais de la Bourse. © Mariella Coste / France Télévisions

Créé par le Club de la presse Marseille-Provence Alpes du Sud, le prix du photojournalisme permet chaque année de mettre en valeur et de dévoiler des clichés réalisés par des reporters photographes.

Pour sa quatrième édition, le prix a été décerné à Daniel Cole. Voici sa photo, réalisée dans le centre-ville de Marseille au sortir du premier confinement et parue dans The Guardian, le 26 mai 2020. 

"J’ai pris un premier cliché de loin et la maman m’a vu. Elle est venue faire poser ses enfants pour que je les prenne en photo", se souvient-il. La photo a été prise aux Réformés, en haut de la Canebière en fin de journée.

En ce 26 mai 2020, alors que la France lève progressivement son confinement en raison de la COVID-19, une mère fait poser ses enfants vêtues de robes de fête dans la rue au cours d’une promenade nocturne à Marseille.
En ce 26 mai 2020, alors que la France lève progressivement son confinement en raison de la COVID-19, une mère fait poser ses enfants vêtues de robes de fête dans la rue au cours d’une promenade nocturne à Marseille. © Daniel Cole/AP

Né en 1995, Daniel Cole est un photojournaliste indépendant d'origine catalo-américaine basé à Marseille pour l'agence Associated Press.

"C’est un grand honneur pour moi de recevoir ce prix en tant que photojournaliste qui ne vient pas de la région, a réagi Daniel Cole. Voir mes photos exposées sur la Canebière à côté de celles de mes confrères que je respecte beaucoup c’est vraiment un honneur."

Diplômé en philosophie politique à la New York University en 2017, Daniel Cole a débuté sa carrière comme photojournaliste à Barcelone. En 2018, il obtient un diplôme de photojournalisme à l'Universitat Autonoma de Barcelona et commence sa collaboration avec l'agence Associated Press.

Depuis son arrivée à Marseille en 2019 pour AP, il s'est concentré sur le développement d'une approche humaniste de la photographie de la ville de Marseille et de l’actualité dans sa région.

Il cherche à comprendre la vie quotidienne et les luttes de sa nouvelle ville par le biais d'un photojournalisme intimiste qui dépeint Marseille pour la presse internationale.

Daniel Cole, a présenté une autre photo, parue dans le New-York Times, le 10 septembre 2020. On y voit toute une équipe médicale au chevet d'un homme en service de réanimation Covid. 

© Mariella Coste / France Télévisions

Photographe de presse, profession en souffrance

Que ce soit en presse écrite, digitale ou audiovisuelle, jamais l’image n’a occupé une place aussi centrale dans les médias.

Paradoxalement, jamais les photographes n’ont eu à travailler dans une telle précarité, souligne, Claude Almodovar, président du jury, photojournaliste. 

"L’idée c’est de mettre en avant une profession qui se porte mal. Montrer la qualité du travail des journalistes de la région et qui méritent d’être défendus", explique-t-il.

"Les cinq membres du jury ont choisi la photo de Daniel Cole, car elle sortait du lot par sa plastique, la vision est intéressante et surprenante, il y a une vraie construction de l’image et elle a fait l’unanimité."

Parmi les journalistes sélectionnés il y a également Patrick Gherdoussi et Nicolas Vallauri pour leur travail autour de l'iconique et controversé professeur Didier Raoult. 

© Mariella Coste / France Télévisions
© Mariella Coste / France Télévisions

Ou encore celle de Frédéric Speich, photographe de La Provence.

© Mariella Coste / France Télévisions

Et d'autres talents encore tels que Théo Giacometti, Clément Mahoudeau, Anthony Micallef, Olivier Monge, Alexis Rosenfeld, et Valérie Vrel. 

Une exposition en plein air sur la Canebière 0 Marseille, gratuite, à découvrir jusqu’à la fin du mois de mai 2021.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
photographie culture art expositions événements sorties et loisirs