Marseille : le ras-le-bol des habitants de la résidence Rabatau envahie par les rats

Publié le Mis à jour le
Écrit par Annie Vergnenegre et Emilie Méchenin

Les rats seraient entre 1,5 à 2 millions à Marseille. Les rongeurs sont devenus le cauchemar des habitants d'une résidence du 8e arrondissement. Depuis un an, ils ne cessent de proliférer.

Ils ont fait du local à poubelles, au pied de l'immeuble, leur domaine. "Si la nuit vous venez jeter une poubelle, vous avez une vingtaine ou une trentaine de rats les uns sur les autres, raconte un résident, c'est comme une fourmilière".

"Les gens, ils ont peur d'entrer dans le local, alors ils jettent leurs poubelles par terre, mais je les comprends, parce que des fois ils vous passent entre les jambes", renchérit un autre.

Les rats sont devenus le principal sujet de discussion de ces habitants de la résidence Rabatau, dans le 8e arrondissement de Marseille. Surtout depuis un an. Les résidents ont multiplié les démarches auprès de leur logeur Habitat 13, ils ont même fait une pétition. Sans résultats sur les rongeurs. 

Rats des villes

"Y en a de partout, ils rentrent dans les moteurs de voiture, témoigne encore un résident désabusé.

Avant de mettre en marche il faut regarder sous le capot pour vérifier s'il n'y a pas de rat dedans, c'est infernal.

un habitant de la résidence Rabatau

A côté du local à poubelle, de gros trous marquent l'entrée de leurs galeries sous-terraines. Il est prévu de bétonner tout ça, mais rien ne dit que ça règlera le problème. Cela ne fera sans doute que le déplacer.

Nouveaux pièges

Du côté du bailleur social 13 Habitat, propriétaire de l'immeuble, on annonce l'installation de nouveaux pièges dès la semaine prochaine. "C'est une grosse boite électro-mécanique avec des appats, mais sans poison, détaille Laurent Léonard, attaché de presse de 13 Habitat. Elle est donc sans danger pour les enfants et les animaux de compagnie."

Testé dans une résidence du troisième arrondissement, le piège permettrait de capturer plusieurs dizaines de rats. Pour autant, pas de solution miracle : 
"Le nouveau piège ne suffira pas à les éradiquer : au Rabateau depuis deux mois, on a fait six campagnes de dératisation,, reconnait Laurent Léonard. Il y a une phase importante de travaux de voirie, alors les rats remontent à la surface."

Un problème à l'échelle de la ville

A Marseille, les rats sont partout au nord comme au sud, ils ne font pas de différence entre cités et beaux quartiers. Les campagnes de dératisation ne règlent que temporairement le problème, souvent les rats finissent par revenir. 

Sur son site, la mairie de Marseille appelle chacun à agir pour limiter la multiplication des rats, "en empêchant les rats d’accéder à de la nourriture ou à de l’eau et de pouvoir faire des terriers". Elle rappelle aussi les bons gestes à adopter au quotidien contre ces nuisibles.