Marseille : les parents d’élèves se mobilisent contre la fermeture de l'école de la Capelette

Cinq ans après son ouverture, l’école primaire Capelette Curtel va fermer en juin. La préfecture n’a pas renouvelé le permis de construire. Les parents d’élèves manifesteront jeudi pour le maintien de l'établissement installé dans le 10e arrondissement de Marseille.

C’est une annonce qui est "tombée comme un couperet" raconte Marine Gardetto, maman d'un garçon de cinq ans, scolarisé à la Capelette Curtel.

Le 15 mars dernier, Marine et d’autres parents apprennent par la municipalité que l’école de leurs enfants va fermer en juin et qu’ils vont devoir les scolariser à Dromel. "On a été informés de manière très brutale avec un mot dans le carnet des enfants", explique Marine.

Une annonce qui a aussi surpris le maire de secteur, Lionel Royer-Perreaut : "on ne m’a pas consulté, c’est un sujet de cristallisation avec les parents, on a été associés à rien."

Une école "temporaire"

Rapidement, les parents réagissent et lancent une pétition en ligne contre cette décision. 

Le préfet n’a pas renouvelé le permis de construire précaire de cette école car il arrivait à échéance. Le risque d’inondation avec l’Huveaune à proximité aurait aussi motivé cette décision. La Capelette Curtel a en effet été construite sur une zone rouge, inondable.

Un argument contesté par le maire de secteur : "compte-tenu que l’école est en aval de l’Huveaune, quand il y a un risque de crue, on est prévenus 7h ou 8h à l’avance".  

Cette école en préfabriqués, qui a coûté 3,5 millions d'euros à la ville, était temporaire en attendant la construction d'un nouvel établissement pour alléger le quartier de la Capelette "surpeuplé" selon Lionel Royer-Perreaut.

Mais le chantier de la nouvelle école a pris du retard. Le maire de secteur est aussi le président de Soleam, la société en charge de la maîtrise d'ouvrage du futur établissement : "ils ont mis plusieurs mois pour examiner le permis ce qui a fait qu’au lieu d’être délivré en 4 mois le permis a été délivré en 8 mois."

200 enfants impactés

Les 200 élèves vont devoir faire leur rentrée prochaine à l’école du Parc Dromel. Une solution qui n’est pas acceptée par les parents. "On a testé le chemin avec trois parents, on a mis 30 minutes sans les enfants, on a dû traverser l’Huveaune par le pont, et ensuite il y a un passage forcé sur la route", note Marina. 

Selon Arnaud Dupleix, adjoint à la Fédération des conseils des parents d'élèves (FCPE), ce changement va affecter le bien-être des enfants puisqu'"ils vont passer d'un effectif de 200 à 600 élèves."

Mais, pour Pierre-Marie Ganozzi, adjoint en charge du bâtiment  "c'est une école refaite à neuf, capable d'accueillir les élèves dans des bonnes conditions."   

La mairie a proposé la mise en place d'un pédibus pour faciliter le trajet des enfants, une solution qui est encore au stade de la réflexion. 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité