• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Marseille : moins d'alcool dans la pétanque pour ne plus perdre la boule

La réglementation se durcit au niveau de la tolérance de l'alcool dans la pétanque. / © F3
La réglementation se durcit au niveau de la tolérance de l'alcool dans la pétanque. / © F3

Depuis le 1er janvier 2019, les contrôles des taux d'alcoolémie dans les tournois de pétanque se sont renforcés. Les joueurs présentant un taux supérieur à 0,5 gramme d’alcool par litre de sang seront exclus de la compétition. 

Par Sidonie Canetto

Lutter contre la violence et l'alcoolisme dans les tournois de pétanque, voilà le but de cette nouvelle mesure décidée par la Fédération française de pétanque et de jeu provençal (FFPJP).

"Le fait de ne pas avoir été retenu comme sport olympique, a poussé la Fédération Française de pétanque à se poser des questions", explique Pierre Guille, président du Mondial la Marseillaise de pétanque. "Peut-être que la volonté est de donner une autre image de ce sport", s'est-il interrogé.

Les buvettes des tournois ne sont pas autorisées à vendre des alcools forts, elles n'ont pas les licences. Elles ne peuvent délivrer que des bières et des vins chauds. Certains joueurs contournent cela en amenant eux-même leur propre alcool.

Où et quand cela va s'appliquer?

La mesure est entrée en vigueur depuis le 1er janvier 2019. Elle vient renforcer un article du réglement qui préconisait déjà la sobriété pour la pratique de ce sport.

"Je pense qu'il y a une volonté de mettre en place cette décision sur les concours élites, fédéraux. Sur les autres concours ce sera moins systématique", pense Pierre Guille.

Les tests concernent toutes les compétitions et peuvent être pratiqués sur n'importe quel tournoi local, régional, national ou international.

"C'est une bonne chose, car on aura plus de souci de ce côté-là". explique Armand Roland, arbitre international de pétanque, avant d'ajouter "Maintenant reste à voir comment dans les faits cela va se passer lorsqu'une personne ne voudra pas se soumettre aux tests, elle sera d'office disqualifiée. Est-ce que cela ne va pas engendrer une surenchère d'énervement, de violence?"

Qui sera habilité à faire souffler les joueurs?

Lors des tournois, ce sont une ou deux personnes de l'organisation qui seront mandatées par les comités départementaux. Ces personnes seront ainsi habilitées à faire passer les tests munies d’un ordre de mission, contresigné par le président de ces instances.

"Je pense que certains comités ne vont pas jouer le jeu, soit pour éviter des représailles, soit parce que le personnel ne pourra pas être encadré ou soutenu en cas de débordements", à précisé Jean-Marc, bouliste marseillais.

Comment vont s'opérer ces contrôles?

Les organisateurs auront le choix de mettre en place des contrôles systématiques, par exemple à partir des 8èmes de finale, ou bien de se réserver le droit de soumettre les personnes qu'ils estiment ne pas être dans leur état normal.

Ce seront des ethylotests. Toutes personne qui refusera de s'y soumettre se verra exclue d'office de la compétition.

Ne faut-il pas être sobre pour bien jouer?

C'est ce que l'on pourrait croire, mais à un certain niveau de compétition, "des joueurs ont besoin de boire pour gérer le stress, d'autres affirment mieux voir les boules", a indiqué Armand Roland, arbitre international de pétanque.

Cela va-t-il enlever le côté festif du jeu?

"L'apéro fait un peu partie de l'ADN de la pétanque, mais il est vrai que l'image du sportif c'est pas celle de quelqu'un qui boit", s'amuse Pierre Guille. "Pour autant, il ne faut pas croire que les boulistes sont des alcooliques non plus", rectifie le Président du Mondial la Marseillaise à pétanque.

Pour Yves Hours, bouliste chevronné : "Il ne faut pas tout confondre, il y a les grands concours et ceux qu'on organise dans nos cercles de quartiers le samedi", explique-t-il avant de préciser sa pensée : "L'interdiction de consommation d'alcool sur les concours officiels rendrait service à beaucoup de gens, mais il faut laisser tranquille les petits clubs qui vivent essentiellement de la buvette"

Réactions de quelques joueurs de pétanque

A lire aussi

Sur le même sujet

Aubagne : la légion étrangère célèbre Camerone

Les + Lus