Marseille : un père condamné à 12 ans de prison pour le décès de son bébé secoué

© FRANZ CHAVAROCHE/maxppp
© FRANZ CHAVAROCHE/maxppp

Un homme de 27 ans a été condamné à 12 ans de prison par la cour d’assises des Bouches-du-Rhône pour la mort de son bébé de 11 mois secoué en 2015.

Par France 3 Provence Alpes

C'est une histoire tragique qu'a jugée la cour d'Assises des Bouches-du-Rhône ces deux derniers jours. Yassine avait 11 mois, il est mort d'avoir été secoué.

Les faits se sont déroulés le 28 août 2015 à Marseille.

"En deux jours de procès, tout était dit, explique l'avocat de la défense, Me Philippe Jacquemin. Ce sont des parents très jeunes débordés par l'arrivée d'un premier enfant suivi d'une grossesse en retour de couche, et la naissance de jumeaux. Le couple vit avec les trois enfants dans un appartement avec une seule chambre".

Des aveux tardifs

La cour n'a pas retenu de prémédition mais l'enquête a montré que l'autre frère jumeau avait été secoué une semaine avant la mort de Yassine. 

Dans un premier temps, les deux parents, âgés de 20 et 23 ans au moment des faits, ont été soupçonnés. Il a fallu plusieurs mois au père pour sortir du déni et du silence. 

La mère a finalement totalement été innocentée. Le jeune père de famille a fini par reconnaître les faits. Mais bien tardivement. 

 200 cas par an

Devant la cour d'Assises, l'avocat général a requis 15 ans de prison. La peine infligée est de 12 ans. "La peine est lourde mais les jurés ont "tenu compte d'une forme de repentance et de demande de pardon, note Me Jacquemin qui ne pense pas que son client fera appel.

En France, 200 cas de bébés secoués sont recencés chaque année, mais on estime que les cas sont certainement plus nombreux et que 30 % restent sous silence. 
 

Sur le même sujet

Les + Lus