• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Marseille : le podologue de l'Olympique de Marseille lance une chaussure “révolutionnaire”

Jean-Luc Guer, créateur de la chaussure WizWedge
Jean-Luc Guer, créateur de la chaussure WizWedge

La WizWedge est une chaussure présentée comme "révolutionnaire". Inventé par le podologue de l'Olympique de Marseille, la chaussure est équipée d'un talon amovible pour s'adapter à tous les sportifs et particulièrement à ceux qui ont été victimes de blessures.

Par Ludovic Moreau

"La chaussure est l'outil de travail du sportif", indique en préambule, Jean-Luc Guer, l'inventeur de la WizWedge. Il faut reconnaître qu'il sait de quoi il parle, il est le podologue des joueurs de l'Olympique de Marseille depuis 15 ans. Il est aussi le patron d'une "start-up" marseillaise et se lance à l'assaut du marché des "crampons" de foot et du running.

Depuis toujours, les podologues, les médecins de sport, les chirurgiens orthopédiques, s'occupaient de réparer les conséquences des traumatismes provoqués par les activités sportives. Jean-Luc Guer a souhaité prévenir plutôt que de guérir, travailler sur les causes plutôt que sur les conséquences et créer une chaussure permettant de limiter les risques de blessures.

Le projet s'est fondé sur l'observation clinique des patients en cabinet, mais aussi de ceux, professionnels, qui évoluent sur la pelouse du stade Vélodrome. Après 15 ans de recherche et 3 ans de test, notamment au Centre technique de la Chaussure à Lyon et au Laboratoire de Biomécanique Appliqué (LBA), implanté au coeur de la faculté de médecine, à l'Hôpital Nord de Marseille, la WizWedge est née.

Une chaussure qui améliore les performances sportives et qui réduit les traumatismes musculaires et osseux. La WizWedge est une chaussure présentée par ses créateurs comme "révolutionnaire".

Nous avons testé une trentaine de chaussures toutes marques confondues parmi les plus grandes, c'était de loin la meilleure

indique Philippe Rouch, le directeur du laboratoire de biomécanique humaine Charpak à Paris et il ajoute :

Cette chaussure a été conçue pour une fois par le bon bout: le design n'a pas primé sur l'aspect biomécanique.


Le concept de la WizWedge

Selon son créateur, la WizWedge permet de réduire de 80% les vibrations au niveau des muscles et des tendons, de 40% les contraintes au niveau des os et permet une amélioration des performances avec une augmentation de 30% de "réactivité" (retour d'énergie).

Outre la géométrie de la chaussure qui améliore l'équilibre postural et les appuis, l'innovation "révolutionnaire" est que cette chaussure est personnalisable grâce à un talon amovible, baptisé "Wedge". Le sportif peut choisir son "Wedge" parmi trois possibilités, en fonction de ses besoins, en privilégiant l'amorti, le dynamisme ou un compromis entre les deux. Le "Wedge" est également choisi en fonction de l'âge et du poids du sportif.

Pour les enfants et les ados qui sont en pleine croissance, la chaussure permet de limiter les contraintes au niveau des genoux et des talons

précise Jean-Luc Guer.
Enfin, la clé de voûte du concept, "L'ergonomic midsole". Située au coeur de la chaussure, c'est une lame dynamique dont l'architecture garantit une stabilité maximale et optimise la foulée. C'est particulièrement conseillé chez les coureurs qui attaquent le sol avec le medio-pied.


Des professionnels ont testé en laboratoire

Il y a quelques jours, Caroline Pizzala, capitaine de l'équipe féminine de l'Olympique de Marseille qui vient de monter en 1ère division, était au laboratoire de biomécanique appliqué à Marseille pour passer une batterie de test pour sa nouvelle paire de chaussures.

Equipée de capteurs, elle a exécuté tous les gestes du football pour calibrer exactement la chaussure à son pied et déterminer le "Wedge" qui lui convenait le mieux. Pour Caroline Pizzala, ces chaussures sont "un remède miracle : les douleurs, je ne les ai plus" a-t-elle confié à nos confrères de l'AFP. Avant de découvrir les Wizwedge, elle devait passer en soins après chaque séance d'entraînement, kiné et ostéopathe, pour des problèmes de sciatique. "Je jouais sous infiltrations, ce n'était pas une solution", explique-t-elle.
Jean-Luc Guer, le créateur de la WizWedge, insiste "si les chaussures sont utiles pour les sportifs blessés, elles sont avant tout destinés à prévenir les traumatismes avant qu'ils n'arrivent".
 

Sur le même sujet

Franck Roturier (06)

Les + Lus