Marseille : la police expulse des collectifs d'aide aux migrants d'un local occupé “illégalement”

La police est intervenue dans un ancien commissariat pour déloger les occupants, le 27 janvier 2020 à Marseille. / © Collectif 59 Saint-Just
La police est intervenue dans un ancien commissariat pour déloger les occupants, le 27 janvier 2020 à Marseille. / © Collectif 59 Saint-Just

La police est intervenue lundi à Marseille dans un ancien commissariat pour en déloger les occupants. Depuis le 22 janvier, plusieurs collectifs d'aide aux migrants avaient investi les lieux pour en faire un centre social et un lieu de soutien scolaire.

Par Ludovic Moreau

Depuis ce matin, la police retient une trentaine de personnes, accusé d'occuper un ancien commissariat illégalement. Le local, situé au 28 Chemin Saint-Jean-du-Desert, dans le 5e arrondissement de Marseille, était vide depuis plus d'un an, selon les occupants.

"Ils ont défoncé la porte avec un bélier", raconte Ernest, retenu dans les locaux. "Ils nous bloquent à l'intérieur et vont sûrement nous embarquer", poursuit-il.

Mercredi dernier, plusieurs collectifs d'aide aux migrants ont décidé d'occuper ce local, "vide depuis un an", pour en faire un centre social, un lieu de soutien scolaire et un lieu d'hébergement.
Policiers devant l'ancien commissariat, occupé par plusieurs collectifs d'aide aux migrants. / © Collectif 59 Saint-Just
Policiers devant l'ancien commissariat, occupé par plusieurs collectifs d'aide aux migrants. / © Collectif 59 Saint-Just

"Nous sommes là depuis plus de 48 heures, ils n'ont pas le droit de nous déloger", s'insurge Ernest, "nous avons les papiers qui le prouvent, ce local appartient à l'Etat".
Intérieur de l'ancien commissariat, situé Chemin Saint-Jean-du-Desert. / © Ernest
Intérieur de l'ancien commissariat, situé Chemin Saint-Jean-du-Desert. / © Ernest

À l'extérieur du bâtiment, une cinquantaine de personnes sont venues soutenir leurs collègues retenus à l'intérieur. "Toutes les rues sont bloquées et trois camions de police et une voiture de la BAC sont arrivés, ils vont sûrement être placés en garde à vue", explique une militante, devant l'entrée du local.
Plusieurs camions de police sont stationnés devant l'ancien commissariat Chemin Saint-Jean-du-Désert. / © Collectif 59 Saint-Just
Plusieurs camions de police sont stationnés devant l'ancien commissariat Chemin Saint-Jean-du-Désert. / © Collectif 59 Saint-Just

Sur le même sujet

Les + Lus