Guerre de clans sur fonds de trafic de drogue : réclusion criminelle à perpétuité requise

La mort de Zakari Remadnia s'inscrit dans une série de représailles entre deux bandes rivales pour le contrôle du trafic de drogue. / © FTV
La mort de Zakari Remadnia s'inscrit dans une série de représailles entre deux bandes rivales pour le contrôle du trafic de drogue. / © FTV

Cinq ans après l'assassinat de Zakary Remadnia à Marseille, l'avocat général a requis la réclusion criminelle à perpétuité, et au minimum 30 ans de réclusion avec période de sûreté, contre les trois principaux
accusés jugés devant la cour d'assises des Bouches-du-Rhône. 

Par AV avec AFP

Les mêmes peines, au minimum 30 ans de réclusion criminelle avec période de sûreté, ont été requises à l'encontre des trois principaux accusés de l'assassinat de Zackary Remadnia : Eddy Tir, Hichem Tir et Sofiane Agueni.

Pas d'ADN, pas de témoin

Devant la cour d'assises des Bouches-du-Rhône ce jeudi, l'avocat général a regretté de devoir s'appuyer sur "un dossier largement incomplet", "sans aucun ADN, aucune image de vidéo-surveillance, aucun témoignage visuel".

Eddy Tir dit "Brabus" ou "Barabas", 28 ans, est déjà définitivement condamné à 20 ans de prison en mars pour le meurtre d'un camarade de cité de 17 ans. C'ets lui qui aurait ordonné la mort de Zakary Remadnia depuis sa cellule de la prison de Luynes. 
Eddy Tir a été condamné à 20 ans de réclusion pour la mort d'un adolescent en 2016. / © FTV
Eddy Tir a été condamné à 20 ans de réclusion pour la mort d'un adolescent en 2016. / © FTV
Le jeune homme de 23 ans circulait à scooter dans le 14e arrondissement de Marseille le 18 juillet 2014 quand une voiture l'a renversé. Ses poursuivants l'ont alors abattu de 23 balles, dont quatre dans la tête, à l'arme de poing et au fusil d'assaut. Une cinquantaine de douilles avaient été retrouvées sur les lieux.

Guerre sanglante à Font-Vert

Hichem Tir, 34 ans, alias "Le Parisien", l'oncle d'Eddy Tir serait l'organisateur de l'exécution.  Il est actuellement détenu pour trafic de stupéfiants. Le 3e homme, Sofiane Agueni alias "Banane", 32 ans, serait quant à lui l'un des deux tireurs cagoulés.

La mort de Zackary Redmania s'inscrit dans une série d'assassinats impliquant des membres de la famille Remadnia et un autre clan constitué des familles Berrebouh et Tir. Cette rivalité sanglante est née autour du contrôle du trafic de drogue dans la cité Font-Vert, dans le 14e arrondissement. 

Deux autres membres de la famille Remadnia ont été tués dans des règlements de compte, Ilyas dit "Jojo" 25 ans en 2012 et Medhi, 34 ans, abattu à Allauch en 2017. Ilyas et Medhi étaient frères, Zakary leur cousin, tous étaient des neveux de l'adjointe au maire Nora Preziosi.

Assassinats et vengeances

Des écoutes menées sur certains accusés ont révélé l'existence d'un projet d'assassinat pour venger la mort de Medhi Berrebouh, trois mois plus tôt, et celle un mois auparavant de Karim Tir, alors manageur du rappeur Jul.

Ce jeudi, l'avocat général a également requis 13 ans de réclusion criminelle contre Tahar "Taro" Ben
Makri, 35 ans, et 5 ans de prison contre Mouloud-Karim Chettabi, 28 ans, alias "l'Allemand" ou "le Blond", poursuivis pour association de malfaiteurs.

Contre Eddy Dahmani, 30 ans, alias "Pastèque", et Sihem Sahraoui, 33 ans, l'ancienne compagne d'Hichem Tir, l'avocat général n'a pas requis de condamnatoin "faute d'élément intentionnel suffisamment établi". Le verdict devrait suivre dans la journée.
 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus