Marseille : le professeur Raoult soutient la multiplication des lieux de tests du Coronavirus

Le professeur Raoult annonce un traitement contre le corona. / © Sylvie Garat / FTV
Le professeur Raoult annonce un traitement contre le corona. / © Sylvie Garat / FTV

Le ministre de la santé a annoncé que de plus en plus de laboratoires en France allaient être habilités  à procéder aux tests du Coronavirus. Afin de prévenir une éventuelle épidémie. Le professeur Raoult, spécialiste international des maladies infectieuses à Marseille soutient cette décision.

Par Sidonie Canetto

La France se prépare à une probable épidémie de Coronavirus, c'est ce qu'explique à nos confrères du Parisien ce dimanche le ministre de la santé, Olivier Véran.
De nombreux laboratoires français vont être habilités et équipés pour procéder aux tests du coronavirus.

" Ce sont des tests pharyngés, très rapides dans le prélèvement par écouvillons et le résultat est lisible au bout d'une heure à une heure et demi", précise le professeur Raoult spécialiste international des maladies infectieuses.
 

La situation en France

Sur les douze cas avérés en France d'infection au nouveau coronavirus, un Britannique est toujours hospitalisé à Lyon, un Chinois est mort à Paris et les dix autres patients sont guéris.
 
"le risque d'épidémie est très faible, mais c'est tout à fait normal que le ministre de la Santé prenne toutes les mesures de précaution", ajoute le professeur.

Le coronavirus est un virus particulier, mais il faut savoir, qu'à Marseille par exemple "il  y a dix virus liés aux infections respiratoires qui circulent", indique le professeur Raoult.

"Cette année à Marseille, 2300 patients ont été admis pour des affections respiratoires, 13 personnes en sont mortes. C'était pour la plupart des personnes agées de plus de 75 ans et qui souffraient de problèmes respiratoires sérieux" explique le professeur. 


Deux personnes sont décédées en Italie, pays d'Europe où le bilan est le plus lourd et où une trentaine de cas de contamination ont été répertoriés jusqu'à présent dont plus de 25 en Lombardie (région de Milan).

Toutes négatives au test du Covid-19", les dernières personnes évacuées de Chine et rapatriées dans le sud de la France  ont quitté ce dimanche le centre de formation des pompiers à Aix-en-Provence où elles étaient confinées depuis 14 jours, a indiqué la préfecture.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus