Marseille : Rémi Girard, l'homme qui vole sur les toits

Rémi Girard, "sur les toits, je me sens à l'aise" / © Photo France 3
Rémi Girard, "sur les toits, je me sens à l'aise" / © Photo France 3

Il défie les lois rigides du béton par sa souplesse extrême. Rémi Girard est une vraie star du net, avec des millions de vues pour ses vidéos d'acrobatie urbaine. Le voltigeur moderne n'a que 20 ans, et sa carrière ne fait que commencer.

Par Ghislaine Milliet

Il défie toutes les lois les plus rigides de la construction. Avec une agilité extrême, Rémi Girard bondit de toit en toit, saute littéralement par dessus des chemins, des poubelles... tout mobilier urbain pouvant lui faire obstacle. Ses acrobaties sont vertigineuses. Il se permet même des figures parmi les plus incroyables, comme le salto vrillé double arrière, que seule une poignées d'aficionados du monde du Parkour arrive à réaliser dans le monde.

Mais ce Marseillais n'est pas "une tête brulée", comme on surnomme les inconscients du risque.
Malgré de nombreuses chutes d'apprentissage, il sait mesurer ses risques nous dit-il.
Sa motivation : "C'est un combat mental, un combat surtout psychologique contre soi-même".

Le risque, Rémy Gaillard s'y frotte dès l'âge de 11 ans. Il aime marcher à la verticale des murs, et franchir les escaliers en ignorant les marches.
Alors à 20 ans à peine, il s'est déjà fait remarquer par ses vidéos postées sur le net. Les fans le suivent avec enthousiasme. Aux petits qu'il rencontre dans des gymnases à Marseille, il fait des recommandations sur les risques inutiles. 

Avec ses 20 heures d'entraînement par semaine, le jeune voltigeur continue à inventer et créer. Il pousse toujours plus loin les codes du Parkour. Plus artiste que sportif dirions nous. 
Le cirque du soleil l'a déjà approché pour ses performances et son art très personnalisé.
Mais pour l'instant, Rémy poursuit une licence en sciences. Il étudie l'énergie des corps...

Sur le même sujet

Marseille : 1ère convention des maires de Paca

Près de chez vous

Les + Lus